L’échiquier méditerranéen

L’échiquier méditerranéen

Une vingtaine de pays sont en lice à Beyrouth, au Liban, pour un Championnat méditerranéen individuel des échecs, hommes et femmes, regroupant les pays du pourtour méditerranéen. Première du genre, cette édition verra la participation de grandes Nations réputées pour leur lien avec le jeu de stratégie par excellence. Mis à part, le Liban, pays organisateur, on constatera la participation, notamment, du Maroc, la France, la Grèce, la Turquie, la Slovénie, Chypre, Malte, Monaco, l’Algérie, l’Egypte, la Syrie et la Palestine. Le Maroc aura cependant un seul ambassadeur, Mohamed Tissir en l’occurrence, qui sera répertorié dans le tableau masculin. Zahira El Ghabi devait, en principe, représenter la gent féminine lors de ce Championnat, mais faute de disponibilité pour cause de programme estudiantin chargé, la championne marocaine ne pourra malheureusement pas prendre part à ce challenge méditerranéen. À noter que Mohamed Tissir endosse le statut de maître international et qu’il évolue, au côté de Zahira El Ghabi, au sein du Tihad club sport de Casablanca. Cette compétition se déroulera en neuf manches et réunira vingt-huit échephiles, seize joueurs et douze joueuses, selon la cadence du système Fischer. Chaque joueur disputera ainsi neuf parties de 90 minutes chacune, en plus de 30 secondes accordées pour chaque coup. Outre Mohamed Tissir, plusieurs Maîtres internationaux seront de la partie, à savoir le Français Collas Didier, le Syrien Imad Hakki (champion arabe), le Libanais Eid Fadi, ainsi que les maîtres fédéraux Khalil Bengherabi (Algérie), Khaled Abderrazak (Egypte), Patrick Van Hoolandt (Monaco), Sebenik Matej (Slovénie), Erdogdu Mert (Turquie) et le Libanais Ahmad Najjar. Au tableau féminin, les maîtres internationaux Collas Silvia (France), la championne du monde arabe K. Mouradian (Liban), Julia Lebel-Arias (Monaco) et les maîtres fédéraux Ana Srebrnic (Slovénie), la championne du Liban Suzane Mouradian et ses compatriotes Yamna Makhlouf et Sarra Tarbeh. Par ailleurs, le staff marocain hissera les voiles aujourd’hui vers Beyrouth. Il est composé, outre Mohamed Tissir, du directeur technique national Youssef Boukdir, qui officiera également en tant qu’arbitre. Ce dernier en est à sa troisième norme et reste à une seule longueur pour accéder au statut d’arbitre international, qui nécessite quatre normes au total. À souligner qu’une norme est acquise à chaque fois qu’un arbitre officie durant un tournoi international. Quant aux chances du représentant national, Mohamed Tissir, celles-ci semblent très fortes. En témoigne la déclaration de Youssef Boukdir, qui nous avait indiqué que « le champion marocain garde toutes ses chances intactes et j’ai le fort pressentiment qu’il figurera parmi les heureux échephiles qui graviront les marches du podium.»

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *