Leçon de football pour les Canaris

En faisant jeu égal à Manchester United, la semaine dernière au stade de la Beaujoire, Nantes croyait pouvoir rééditer cet exploit à Old Trafford et pourquoi pas créer la surprise. Le miracle n’a pas eu lieu. Pis encore, les Mancuniens leur ont fait chèrement payer. Après la victoire difficile, mais précieuse, du Bayern Munich face à Boavista Porto (1-0), le FC Nantes voit ses chances de qualification en demi-finale de la Ligue des Champions réduites à néant.
Maîtres du ballon lors des premières minutes, les Canaris étaient les premiers à se créer des occasions suite à une tête de Cetto sur la transversale de Barthez (4e). Et sur une touche rapidement jouée, André centrait pour Da Rocha qui coupait la trajectoire du ballon et trompait Barthez à bout portant (0-1, 17e). Mais ce n’était que partie remise. Décisif jusque là, Beckham se délectait dans son exercice favori: un coup franc enveloppé dans la lucarne de Landreau (1-1, 18e).
La machine rouge s’est réveillée et les Canaris semblaient soudainement bien déplumés. Témoin ce centre de Ruud Van Nistelrooy pour la tête de Giggs. Le Gallois trouvait Solskjaer libre de tout marquage, qui ne se faisait pas prier pour crucifier Landreau (2-1, 31e). Les Nantais étaient à genou.
Dominateurs sur tous les compartiments de jeu, les Red Devils cherchaient à aggraver le score. Beckham, surnommé Space Boy, déposait un caviar sur la tête de l’autre Français Silvestre qui alourdit l’addition (3-1, 38e). Le jeu nantais était toujours aussi léché, mais sans doute trop pour inquiéter ces majestés mancuniennes. Les joueurs de Sir Alex Ferguson lançaient des contres assassins, à l’image de Solskjaer. Sur l’un d’eux, Baby face déviait de la tête pour Van Nistelrooy, qui obtient un penalty. Le Néerlandais le transformait en force et tout l’Old Trafford rugissait «Ruuuuuuuuud» (4-1, 64e).
Enfin, Beckham plantait une dernière banderille dans le flanc nantais : un coup franc travaillé que Solskjaer effleurait de la tête sous les yeux d’un Landreau impuissant (5-1, 78e). Certes, comme l’a déclaré le portier après le match, Nantes est encore en apprentissage, mais la facture était trop lourde mardi soir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *