Lehmann regrette un peu l’ambiance de 2002

Lehmann regrette un peu l’ambiance de 2002

«L’ambiance entre nous en Corée du Sud et au Japon était presque meilleure, car nous étions obligés de nous concentrer sur la vie de groupe, loin de l’Allemagne. Il était important qu’une bonne ambiance règne jusqu’à la finale», a déclaré Lehmann, à l’occasion du point-presse quotidien de l’équipe d’Allemagne. «Ici, nous pouvons sortir de notre camp de base, nous sommes dans un environnement que nous connaissons et maîtrisons: c’était très différent en Corée du Sud et en Japon», a ajouté Lehmann qui n’était alors que la doublure d’Oliver Kahn.

Buffon clé du catenaccio malgré les affaires
Le gardien de l’Italie Gianluigi Buffon est la clé du "catenaccio" en dépit des affaires de paris truqués présumés qui le concernent directement : il n’a encaissé qu’un seul but depuis le début du Mondial-2006 de football, marqué qui plus est par un de ses défenseurs. Le portier de la Squadra Azzurra a particulièrement été en vue contre la République tchèque (2-0) puis est resté vigilant en fin de match contre l’Australie (1-0) en 8e de finale. Le seul ballon qui a échoué au fond de ses filets est venu d’un but contre son camp de son défenseur Zaccardo face aux Etats-Unis (1-1) au premier tour. Le portier est apparu étonnamment sûr de lui, alors qu’il est dans le collimateur de la justice italienne pour l’affaire des paris illégaux présumés touchant le Calcio depuis plusieurs semaines. Les parquets de Parme et de Turin, qui enquêtent de manière conjointe, cherchent à déterminer si Buffon a effectué des paris clandestins sur sa propre équipe, la Juventus Turin, en ayant recours à des bookmakers non habilités. Buffon sera peut-être plus affecté par la tentative de suicide supposée de Gianluca Pessotto, ancien joueur de la Juventus Turin, toujours dans un état critique. «C’est difficile, voire presque impossible de penser au football après ce qui est arrivé à Gianluca Pessotto, a ainsi expliqué Buffon à l’agence italienne Ansa. Mes pensées vont vers lui». Pour surmonter cette nouvelle épreuve, le portier puisera sans doute encore dans un mental fort.

Un arbitre espagnol pour les Bleus
Les joueurs de l’équipe de France ont appris qu’ils seraient arbitrés samedi face au Brésil par un arbitre… espagnol, Luis Medina Cantalejo qui n’est autre que l’officiel ayant, après deux matches du premier tour – Allemagne-Pologne (1-0) et Pays-Bas-Argentine (0-0) – dirigé les débats lors du 8e de finale très disputé et très sulfureux entre l’Italie et l’Australie (1-0). Outre le penalty décisif accordé aux Italiens dans les arrêts de jeu de ce dernier match, M.Cantalejo avait expulsé le défenseur italien Marco Materazzi.

Ukraine: les primes de match augmentent
Après avoir versé 2,5 millions de dollars aux 22 ukrainiens qualifiés en huitièmes de finale, puis un million de plus suite à leur passage en quarts, Grigori Surkis, président de la Fédération ukrainienne, a promis, jeudi, de rajouter un demi-million si les coéquipiers de Shevchenko atteignent le dernier carré. De quoi motiver les troupes avant le match face à l’Italie…

Zidane absent de l’entraînement jeudi matin
Zinédine Zidane était absent jeudi matin de l’entraînement de l’équipe de France de football à Hameln, resté au château-hôtel des Bleus à Aerzen pour des soins après avoir reçu un coup à une jambe selon l’encadrement des Bleus. Zidane, resté avec un kinésithérapeute, a été exempté par précaution, mais sa participation au quart de finale contre le Brésil, samedi à Francfort, ne semble pas remise en cause.  Le défenseur Gaël Givet, "un peu malade" selon l’encadrement, était le seul autre joueur français absent pour cet entraînement effectué en public, devant près d’un millier de personnes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *