Lens devra patienter encore

Même après sa victoire face à Guingamp (4-1), le RC Lens n’a pas pu décrocher le titre de champion de France dès l’avant-dernière journée. Les coéquipiers de l’international sénégalais, El Hadji Diouf, devront patienter encore.
Tout se jouera, donc, samedi prochain à Lyon. Une finale qui sera pleine de suspense. Et pour cause : les Sang et Or comptent 64 points pour une différence de buts de +27. Alors que les Lyonnais, eux, possèdent 63 points avec une différence de buts de +28. Un match nul suffit Lens pour être sacré champion de l’Hexagone.
En revanche, les protégés de Jacques Santini n’ont d’autres alternatives que la victoire s’ils veulent s’octroyer leur premier titre. Pour son dernier match au stade Philip Bollaert, Lens n’a pas mis beaucoup de temps pour maîtriser son adversaire du jeu. Dès la quatrième minute, un coup-franc des 25 mètres dans l’axe de Stéphane Pédron inquiétait sérieusement le gardien guingampais Amoukou Gnanhouan. Sur une belle percée, El-Hadji Diouf slalomait dans la défense bretonne. Sa frappe, certes détournée, finissait au fond des filets (18e). Six minutes plus tard, Daniel Moreira, d’une tête, ratait l’occasion d’alourdir l’addition (24e). Après un but refusé, de Diouf, Guingamp réagissait par une frappe des 25 mètres de Cédric Bardon, au-dessus du but de Guillaume Warmuz (35e).
Les hommes de Joël Muller doublaient la mise avant la pause : sur un centre en retrait d’Antoine Sibierski, Coulibaly touchait le ballon, mais il n’était pas le seul car Ala Eddine Yahia marquait contre son camp (42e). À la reprise, les Sang et Or mettaient la pression sur les Guingampais. Chez le public Lensois, on sentait arriver le troisième but. L’inévitable Diouf continuait son festival en s’amusant avec la défense bretonne. Après un slalom, il décrochait une frappe lourde des 15 mètres qui terminait sa course sous la transversale (55e). Alors qu’on revoyait la répétition du troisième but, Moreira filait à la limite du hors-jeu. Son tir à ras de terre passait sous le ventre de Gnanhouan (56e). À Bollaert, on commençait à croire au titre.
Les 41 000 spectateurs présents poussaient les siens à aggraver davantage le score en prévision du prochain match à Gerland. Contre toute attente, c’est Guingamp qui réduit la marque par Hakim Saci (68e). Alors que les supporters lensois attendaient la délivrance en provenance du stade Chaban-Delmas, Anderson, débloque la situation en donnant le but de la victoire aux siens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *