L’équipe de France affiche une bonne santé

L’équipe de France affiche une bonne santé

Après la victoire contre l’Equateur (2-0) puis le match nul contre le Paraguay (0-0),  les  Bleus  terminent leur préparation sans le moindre but encaissé. Une nouvelle fois, Malgré les promesses affichées par leur trident offensif, les Bleus n’ont trouvé la faille que sur un tir de réparation de Franck Ribéry en première mi-temps. Vieira blessé et d’ores et déjà forfait pour au moins le premier match de l’Euro contre la Roumanie, la formation alignée par Raymond Domenech au coup d’envoi a tout d’une équipe-type, avec Karim Benzema à côté de Thierry Henry en attaque et Eric Abidal sur le flanc gauche de la défense. Pour la première fois depuis le début des matches de préparation, Lilian Thuram et William Gallas forment la charnière centrale. Classique dans sa composition, cette équipe innove pourtant dans sa disposition en l’absence peut-être durable de son capitaine, avec Ribéry en soutien des deux attaquants dans un milieu en losange. Dans ce schéma, le trio de pointe des Bleus, vif et technique, assume seul la responsabilité des attaques en se projetant rapidement vers l’avant, comme sur une frappe enroulée de Henry à côté (7e) ou sur une combinaison entre Benzema et Ribéry conclue par un tir non cadré du Lyonnais (39e). L’attaque française ne perce pourtant la défense colombienne que sur un coup de pied arrêté en milieu de première mi-temps. Après un tirage de maillot sur Henry, Ribéry transforme le tir au but et donne l’avantage à la France (24e ). La Colombie aurait pour sa part pu mener au score dès la neuvième minute si le tir de Juan Carlos Escobar, parti dans le dos d’Abidal et seul face à Grégory Coupet, était passé quelques centimètres plus à gauche au lieu de trouver le poteau. Domenech innove encore à la mi-temps en n’effectuant aucun changement, contrairement aux deux premiers matches de préparation. La France peine pourtant à repartir et la Colombie s’approche dangereusement du but de Coupet à deux reprises, d’abord par une frappe trop enlevée de Giovanni Hernandez (50e) puis sur une échappée de l’ancien Bordelais Edixon Perea repris de justesse par Thuram (51e). Le trio offensif vit ses derniers instants et, après un duel perdu par Benzema seul face au gardien et une énième accélération de Ribéry, Domenech procède à son premier changement après l’heure de jeu. Benzema quitte le terrain au profit d’un milieu défensif, Lassana Diarra. Ribéry et Henry sortent à leur tour à un quart d’heure de la fin. Si le public du Stade de France réserve une ovation au premier, il adresse des sifflets nourris au second pour sa 100e sélection. Juste avant, la Colombie s’est offert une nouvelle occasion par une frappe de Roberto Polo juste à côté. Malgré une tentative solitaire de Nicolas Anelka, le match s’étire difficilement jusqu’à son terme, accueilli par des applaudissements mêlés de sifflets.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *