L’équipe nationale à un pas de la CAN 2012

L’équipe nationale à un pas de la CAN 2012

L’heure de vérité a sonné pour l’équipe nationale. Maroc-Tanzanie s’apprête à créer sensation, dimanche 9 octobre à 19h30, au Grand stade de Marrakech, comptant pour la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2012) de football. Le public marocain aura donc l’occasion de vivre un dimanche pas comme les autres, puisqu’il s’agit d’une rencontre très attendue par les passionnés du ballon rond national. Les Lions de l’Atlas sont acculés à l’emporter s’ils veulent être de la partie de la CAN 2012. La victoire est rien que la victoire. Les poulains d’Éric Gerets se sont invités à dessiner le sourire sur les visages des petits avant les grands supporters. Les coéquipiers de Taârabt sont appelés à tirer leur épingle de jeu et bien négocier cette ultime confrontation des éliminatoires. Sur le papier, la sélection nationale a toutes les chances d’empocher les trois points du match et d’assurer la qualification, mais il ne faut pas sous-éstimer la Tanzanie, une formation capable de jouer les troubles fêtes à Marrakech. Les sélections marocaine et centrafricaine, qui dominent le groupe (8 pts), avec un goal-average favorable pour les Lions de l’Atlas (+4 contre +2), restent toujours à portée de main (du moins sur le plan des calculs) de la Tanzanie et l’Algérie, qui comptent 5 points chacune, avec une meilleure différence de buts pour les Tanzaniens (-1 contre -5).  Le sélectionneur national Gerets devra tenir un second point de presse de 20 minutes ce samedi 8 octobre à partir de 17h00 à la salle de conférences du Grand stade de Marrakech. Par ailleurs, la vente des billets pour ce match connaît une pagaille indescriptible devant les guichets mis en place à cet effet à Marrakech. Files interminables, marché noir et violences sont autant d’ingrédients venus contrarier l’ambiance festive qui règne à l’approche de cette rencontre décisive pour les Lions de l’Atlas, prévue ce dimanche au Grand stade de Marrakech. Les passionnés du ballon rond désireux d’acheter leurs billets souffrent en effet le martyre face à l’anarchie qui prévaut devant les cinq points de vente mis en place tant par les organisateurs que les autorités locales. Cette rencontre déchaîne les passions au point de provoquer des heurts causés par des milliers de supporters venus de tous les coins du Maroc pour tenter de se procurer le fameux sésame.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *