L’équipe nationale pour un dernier test

Le dernier match joué par l’équipe nationale nous a tout dit sur sa préparation pour la Coupe d’Afrique 2002, qui commence samedi prochain. Disputé dimanche dernier au complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat, il s’est agi de l’avant dernier-match dans le cadre des préparations des lions de l’Atlas pour la Coupe d’Afrique des nations 2002. Pour cette dernière confrontation devant son public, qui a d’ailleurs choisi de ne pas répondre à l’appel, la sélection de Coelho a battu la Guinée par 2 buts à 1. Bien qu’ayant remporté la partie lors de cette rencontre amicale, force est de constater qu’on est loin d’avoir l’équipe nationale rêvée.
Pour Gambie-Maroc, on s’attend à ce que le sélectionneur national Humberto Coelho aligne la formation-type qui disputera le premier match comptant pour la CAN, contre le Ghana lundi 21 janvier. Le match contre la Guinée nous a donné une idée sur le onze qui défendra les couleurs nationales. Beaucoup de signes de faiblesse sont apparus. L’alignement de Naybet en poste de milieu de terrain au lieu de sa place habituelle de défenseur central est pour le mois surprenant. Pas moins de trois joueurs allaient ainsi se disputer le même poste, Sefri et Chippo, tous les deux des demis défensifs. En défense, Akram Roumani était aligné en poste d’arrière gauche, Faouzi Brazi en poste d’arrière droit, Abdelilah Fehmi et Abdeslam Ouddou comme arrières centraux. En avant, on retrouvait la triplette Camacho, Ramzi et Hicham Zerouali. Après l’éviction de Khalid Fouhami, le poste de gardien de but revenait naturellement à Benzekri, après avoir été écarté pendant une certaine période. Peu de changements sont envisageables sur cette formation si ce n’est le retour de Naybet à sa place de défenseur central. Le faire jouer en milieu de terrain s’est avéré peu convaincant.
Le match contre la Gambie est d’autant plus important dans la mesure où il nous donnera une idée précise sur la formation de Humberto Coelho qui n’arrive toujours pas à se remettre de sa déroute de la coupe du monde. C’est l’occasion pour le coach national pour apporter ses dernières retouches à l’équipe national.
Des retouches qui, à quelques jours donc du coup d’envoi de la CAN, semblent bien inutiles. On en est toujours à la phase des tests et rien n’est encore définitif. A défaut de temps suffisant pour mettre au point une équipe pouvant répondre aux attentes du public Marocain, ce dernier devra se contenter de ce qu’il y a et de prier. A signaler que le match ne sera pas retransmis. La raison en est les moyens techniques très limités de la Gambie .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *