L’équipe nationale s’envole pour l’Angola

La sélection nationale composée de jeunes basketteurs nationaux doit défendre crânement les couleurs nationales et faire en sorte de jouer les premiers rôles du Championnat d’Afrique des nations.
Dans le cadre de sa préparation pour ce Championnat d’Afrique des Nations, l’équipe nationale masculine  a suivi  sous la direction de l’entraîneur national Jean-Paul Rebatet, assisté de Khalil Rouas, un riche programme.
S’agissant des concentrations et matchs amicaux  qui ont été organisés en Serbie, en Tunisie et au Maroc à travers lesquels l’entraîneur national a pu déceler et pallier les quelques lacunes dont souffre la groupe.
Après les trois matchs amicaux joués au Maroc contre la Côte d’Ivoire et qui ont été remportés par la sélection nationale, il semble que l’équipe nationale a toutes ses chances face au Cap-Vert et au Rwanda pour espérer passer au deuxième tour. Certes la tâche ne sera pas très facile surtout devant le Cap-Vert qui dispose d’un joueur évoluant aux Etats-Unis et qui risque de poser beaucoup de problèmes à n’importe quelle équipe.
À chaque CAN de basket-ball, la première place semble réservée à l’Angola. Les autres équipes nationales africaines luttent par tous les moyens pour le dessein de pouvoir mettre un terme à l’invincibilité de la sélection angolaise, lauréate de l’épreuve à huit reprises. L’édition de 2005 a été l’apanage de l’équipe nationale du Sénégal qui a réussi à briser cette chaîne de victoires, mais cette coupure fut de courte durée, puisque l’Angola a récupéré sa place de leader pour afficher de nouveau sa suprématie outrageuse.
Le cinq marocain se contente depuis toujours de figurer au meilleur des cas en 5ème ou 6ème position, ce qui explique la régression du basket-ball marocain par rapport au niveau africain qui n’a cessé d’évoluer à pas de géant depuis plus de deux décennies.
L’équipe nationale de basket-ball est composée essentiellement de joueurs locaux. Ainsi, le coach national Jean-Paul Rebatet et son adjoint Khalid Rouass vont devoir faire confiance aux basketteurs évoluant au championnat national. L’équipe nationale regroupe des éléments nationaux des clubs du Moghreb de Fès, Raja de Casablanca, le club du Wydad de Casablanca, le Fus de Rabat et le Kac. Il s’agit de Mustapha Khalfi, Younés Idrissi, Zakaria Mesbahi, Mohammed Mouak, Adnane Messaadia, Aberrahim Najah, Soufiane Kourdou,  Nabil Bakkas, Mounir Bouhlal ,  Zouheir Bourouis, Réda Ghanimi, Houarri Bassim Mohammed Fedalla R.
Pour sa première sortie prévue vendredi prochain à 16h30, le Maroc sera opposé au Cap-Vert, avant d’enchaîner sur le Rwanda (18 août à 16h30) et de boucler le tour inaugural face à l’équipe favorite du tournoi, l’Angola (19 août à 19h00). Les matchs de classement de la 9ème à la 12ème place auront lieu du 21 au 23 courant à Benguela.
Si le Maroc se classe deuxième du groupe «A», il aura à affronter le 21 de ce mois à 18h le premier du groupe «C» probablement le Nigeria ou la République du Centre Afrique.
«Le groupe national est armé d’une volonté sans faille afin de réaliser un bon parcours lors de ce championnat d’Afrique en Angola. On s’est bien préparé pour ce championnat continental et nous allons essayer de sauvegarder notre sixième place au sein de ce championnat et pourquoi pas ne pas jouer la demi-finale. Nous avons réussi de faire ramener Réda Ghanimi des Etats-Unis pour donner un coup de pouce au groupe puisqu’il est le seul professionnel», souligne Abdennabi, président de la Fédération royale marocaine de basket-ball. Quoi qu’il en soit, on doit faire confiance à notre équipe nationale. Nos jeunes joueurs doivent évoluer dans la plus grande sérénité devant leurs adversaires africains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *