L’équipe Olympique reçoit l’Ouganda

L’équipe Olympique reçoit l’Ouganda

«Après avoir joué contre tous nos adversaires, nous avons maintenant notre propre vision de la stratégie à suivre pour la suite des qualifications. ». C’est ainsi que le coach de l’équipe nationale olympique commente le reste du parcours à effectuer par les Marocains avant de se retrouver à Athènes en août prochain. Les éléments de l’équipe nationale sont en concentration depuis lundi dernier au centre Maâmora en préparation à la confrontation des Ougandais samedi 21 février au complexe sportif Moulay Abdellah.
Lors du match aller qui a eu lieu en Ouganda, le staff technique marocain ignorait tout de cette équipe, et après un voyage très épuisant, l’équipe nationale s’était contentée d’un nul alors que les Lionceaux avaient dominé tout au long de la rencontre. Pour le sélectionneur national, il n’est pas question de rater les matchs qui auront lieu au Maroc, en l’occurrence celui de samedi prochain et celui prévu contre l’Angola vers la fin du mois de mars. Entre-temps, les protégés de Mustapha Madih se déplaceront à Adis Abeba dans les deux premières semaines du mois de mars pour y affronter la sélection éthiopienne. L’idéal pour les Marocains serait de gagner également le match contre l’Ethiopie sur son terrain.
Les nationaux disposent certes d’une équipe bien consolidée et qui a son mot à dire. Malheureusement, cette formation risque d’être « amputée » de certains joueurs professionnels, notamment ceux qui évoluent dans le championnat français, n’ont pas été en mesure de rejoindre les effectifs de Madih pour plusieurs raisons. D’abord à cause de l’annulation de plusieurs vols en provenance de l’aéroport Orly en raison de la grève du secteur du transport aérien. Par conséquent, le risque est gros que ces éléments soient absents.
A cela s’ajoute le refus catégorique des clubs français Bordeaux et Sochaux de permettre respectivement à Maroune Chamakh et Jaouad Zairi de renforcer l’équipe nationale olympique. Les deux jeunes attaquants qui ont brillé lors de la CAN 2004 avec l’équipe seniors sont pourtant hyper-motivés pour participer à ces qualifications. Certes il existe toujours une pléiade de bons joueurs locaux, il n’en demeure pas moins que le joueur professionnel est plus efficace, plus réaliste et plus engagé pour faire son boulot jusqu’au bout. Déjà lors du match aller contre l’Ouganda, l’absence de certains attaquants professionnels a laissé une sorte de vide au niveau du carré des dix-huit mètres de l’équipe adverse. Une absence qui risque de chambouler les calculs du sélectionneur national qui se retrouve dans l’obligation de combler cette lacune.
La liste initiale des joueurs convoqués en concentration au centre Maâmora se compose de : Omar Charef (MCO), Youssef Boutarbouch (RAC), Yassine El Had, Sami Tajeddine, Abdelouahed Abdessamad, Amine Rbati, Marouane Zemmama (Raja), Mounir Sawahel, Youssef Rabeh (FUS), Younès Zerrouk (WAC), Youssef Makboul, Mustapha Allaoui (MAS), Slaheddine Aqal, Jaouad Akdar (OCK), Youssef Kaddioui (FAR), Abdessamad Rafik (ASS) comme joueurs locaux et les professionnels Jamal Allioui (Pérouse, Italie), Oussama Souidi (Majorque, Espagne), Mehdi Touil (Nuremberg, Allemagne), Badr Kadouri (Kiev, Ukraine), Bouâbid Boudden, Yazid Qaissi (Lens, France).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *