Les Africains quittent le Mondial

Les Africains quittent le Mondial

L’Afrique a raté une occasion de mettre fin à la domination européenne et sud-américaine des compétitions mondiales de football, réservées aux juniors. Les huitièmes de finale de la Coupe du monde (- 20 ans) qui se déroule actuellement aux Emirats Arabes Unis n’ont pas porté chance à l’Afrique. Les trois équipes du continent noir, qui ont dépassé haut la main le premier tour de cette compétition, ont trébuché lors des huitièmes de finales qui ont eu lieu lundi. Ainsi, le Burkina Faso a été battu par le Canada (1-0) alors que la Côte d’Ivoire et l’Egypte ont été battues respectivement par les Etats Unis (2-0) et l’Argentine, tenante du titre (2-1: but en or). Le quatrième représentant du continent africain dans ce Mondial des juniors, le Mali, a été éliminé au premier tour. Le Burkina Faso, qui avait terminé en tête de son groupe à l’issue des matches du premier tour, a été sorti par le Canada. Cette dernière a donc déjoué tous les pronostics qui donnaient l’équipe africaine favorite. Les Burkinabés ont pourtant dominé leurs adversaires du jour tout au long de la rencontre, mais leur domination n’a pu se traduire en but. A l’opposé, les Canadiens ont été très réalistes transformant l’une des rares occasions qu’ils se sont créées pour marquer l’unique but du match par le biais de John Simson à la 60ème minute de jeu. Le Canada devrait affronter en quarts de finale le vainqueur de la rencontre opposant l’Espagne et le Paraguay, programmée mardi à El Aïn. Il en était de même pour la Côte d’Ivoire qui était donnée favorite pour son huitième de finale contre les Etats-Unis à Dubaï. Si la domination était ivoirienne, les buts par contre étaient américains. Les Yankees avaient ouvert la marque 7 minutes à peine après le début de la rencontre. Un but qui a beaucoup déstabilisé les Eléphanteaux dont les fautes se sont succédées par la suite. Les Américains en ont d’ailleurs profité vers la fin de la première mi-temps. Profitant d’un penalty sifflé en leur faveur et d’une supériorité numérique après l’expulsion d’un défenseur ivoirien, ils ont réussi à doubler la marque et assurer par la même une place en quart de finale. Le troisième représentant du continent africain dans les huitièmes de finale de cette coupe du monde juniors n’est autre que l’Egypte qui a subi la loi du champion du monde en titre, l’Argentine grâce à un but en or. Les Egyptiens n’ont pas été une proie facile et n’ont nullement été impressionnés par la stature de leurs adversaires, le temps réglementaire s’étant terminé par un nul (1-1). Les autres huitièmes de finale se sont déroulées hier et devaient opposer le Brésil à la Slovaquie, l’Australie au pays organisateur, les Emirats Arabes Unis et l’Irlande à la Colombie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *