Les appelés de dernière minute

Pour le sélectionneur national, Badou Zaki, et même si elle est amicale, cette rencontre revêt une importance particulière. D’abord, ce sera l’occasion pour le coach national de tester de nouveaux joueurs, tels Khalid Sinouh, gardien de but de RKC Waalwijk, Yacine Abdessadki, coéquipier de Abdelilah Fahmi au sein de Racing Club de Strasbourg, l’attaquant wydadi, Samir Sersar, Sami Tajeddine du Raja, Kaddioui des FAR et Zerouali du Mouloudia d’Oujda. Certes, jusqu’à maintenant, Nadir Lemyaghri s’est montré rassurant, mais cela n’a pas empêché Zaki de faire appel à Sinouh quitte à créer une certaine concurrence. «Pour moi, ils ont tous le même niveau.
Celui qui sera le plus prêt aura sa place de titulaire en équipe nationale», a expliqué ce dernier. Quant à Yacine Abdessadki, l’entraîneur national s’est dit avoir été impressionné par le niveau du Strasbourgeois. Un joueur sur qui il mise beaucoup. «C’est la nouvelle révélation de l’équipe nationale. C’est un joueur qui peut jouer en milieu de terrain, mais aussi en tant qu’arrière droit », a fait savoir le sélectionneur national, qui pourra le faire jouer aussi bien en défense, en attendant le retour à la compétition de l’international marocain de Santander, Oualid Regragui, qu’en milieu de terrain au côté de Sefri. Pour ce qui est de Sersar, dont c’est la première sélection en équipe nationale, Zaki veut remplir le vide laissé par Jawad Zairi, qui n’a pas encore retrouvé toute sa forme, après sa blessure contractée lors du match Sochaux-Rennes.
Et il n’y a pas que Zairi qui sera absent pour blessure, Naybet, Ouaddou, Hdiouied, Ahnafouf et Mokhtari aussi. C’est pourquoi le coach national a convoqué, pour la première fois, Sami Tajeddine, Kaddioui et Zerouali. «Ce sera l’occasion pour tous ces joueurs de prouver qu’ils méritent de porter le maillot national. Ce n’est pas la première fois que je fais appel à des joueurs locaux. Vous avez le cas de Bidoudane, d’Ajeddou,…mais le problème de ces joueurs c’est qu’ils n’ont pas cette continuité», a tenu à souligner ce dernier. Si certains joueurs seront absents de la rencontre Maroc-Burkina Faso pour blessure, d’autres pour des problèmes avec leurs clubs. C’est le cas de Badr Kadouri et Jamal Allioui. Le premier, parce que son club a besoin de lui.
En une semaine, Kadouri a joué deux matchs, championnat et coupe, auxquels il faudra ajouter la rencontre de la League des Champions, prévue ce soir. Quant à Allioui, qui n’a disputé que deux rencontres depuis les JO d’Athènes, il n’a pas été libéré par son club de Pérouse, pourtant le 17 novembre est une date FIFA. Selon Zaki, l’international marocain aurait reçu des menaces de son entraîneur pour ne pas rejoindre l’équipe nationale. C’est sa place de titulaire qu’il risque de perdre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *