Les Black Stars se consolent avec le bronze

Les Black Stars se consolent avec le bronze

Les Ghanéens qui rêvaient d’achever en apothéose «leur» CAN-2008, se sont contentés de la troisième place en battant sèchement la Côte d’Ivoire par 4-1, en match de classement, samedi au stade Baba Yara à Kumasi. Les deux équipes étaient parmi les attendus à la grande finale, mais leur rêve et leurs ambitions se sont heurtés dans le dernier carré à l’expérience des Camerounais (1-0) et des Egyptiens (4-1). Cette rencontre, un duel également entre les stars de Chelsea, Didier Drogba et Michael Essien, a constitué une belle opportunité pour les hommes de Claude Le Roy pour jubiler devant leurs fans de l’autre bout du pays, à Kumasi. Les Black Stars, quadruples champions d’Afrique (1963, 65, 78 et 82), s’assurent ainsi une place dans le tableau d’honneur et décrochent la première médaille de bronze de leur histoire dans cette compétition. Ils avaient terminé deuxième à trois reprises (1968, 70 et 92) et occupé la quatrième place une seule fois, en 1996. Pour les Ivoiriens, vice-champions sortants, ils avaient déjà terminé dans une quatrième position, en 1970. Lors de cette rencontre, les Black Stars, assommés par leur incapacité d’atteindre la grande finale, ont vécu des moments difficiles avant de prendre les choses en mains. Mais ils vont vite se libérer de la pression, parvenant à faire pencher la balance en leur faveur par l’entremise de Sulley Ali Muntari, qui a donné l’avantage aux siens dès la 9e minute de jeu, suite à une frappe canon sur balle arrêtée à l’entrée de surface de réparation. Le retour du capitaine John Mensah, dont l’absence a été fatale pour les locaux en demi-finale face aux Lions Indomptables du Cameroun, a permis au virevoltant Michael Essien de se libérer en milieu de terrain et d’apporter un soutien considérable à la ligne d’attaque._Boubakar Sanogo va remettre les pendules à l’heure après avoir réussi à balayer le dernier défenseur sur son chemin, John Mensah, avant de loger le ballon de toute finesse dans les filets de Richard Kingson (25è). A un petit quart d’heure de la pause, Sanogo (Werder Brême) placera les siens en ballottage favorable, en profitant d’un cafouillage en pleine surface de réparation des Ghanéens. Alors que le match s’acheminait vers sa fin, Quincy Owusu-Abeyi, sociétaire du club espagnol de Celta Vigo, refait naître l’espoir des Ghanéens (70è), et dix minutes plus tard, c’était le tour de Junior Agogo d’enterrer définitivement les ambitions des Ivoiriens.
Les Eléphants se sont effondrés totalement dans les dernières minutes, concédant un quatrième but, oeuvre de Haminu Draman (85è). «Nous avons fait un match fantastique et conclu notre participation à la CAN sur une bonne note», s’est félicité Claude le Roy après le match, rendant un grand hommage à ses joueurs « pour avoir su réagir à l’élimination cruelle en demi-finale». Par contre, les hommes de Gérard Gili, vainqueurs d’une seule CAN en 1992, ont essuyé un autre couac qui leur restera au travers de la gorge, après celui qui leur a été infligé par les Egyptiens au précédent tour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *