Les clubs européens pas chauds du tout

Les clubs européens pas chauds du tout

Depuis l’attribution de la Coupe du monde au Qatar, les controverses pleuvent entre soupçons de corruption et dénonciation des conditions de travail sur les chantiers du Mondial. Sans oublier le casse-tête d’un calendrier modifié en raison des chaleurs estivales au Qatar – parfois jusqu’à 50° – mettant en péril la santé des joueurs comme celle du public. Selon les recommandations formulées par un groupe de travail de la Fédération internationale, le tournoi pourrait débuter le 26 novembre pour se terminer le 23 décembre. Si le comité exécutif retient effectivement ces dates, le Mondial durerait alors quatre semaines, quatre jours de moins qu’au Brésil en 2014.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *