Les clubs marocains soulagés

Confrontés, il y a deux semaines, à un rythme infernal, le Wydad de Casablanca, l’équipe des FAR et le Hassania d’Agadir ont finalement été soulagées. Ces trois clubs marocains, engagés dans les coupes africaines, ont obtenu quelques jours de «repos». Ce qui devra, en principe, leur permettre de poursuivre leurs aventures africaines dans des conditions moins contraignantes.
En effet, la commission de la programmation et des compétitions du Groupement national de football d’élite (GNFE) a décidé de reporter les matches en retard de la 23ème  journée du championnat national, qui devraient initialement avoir lieu ce mercredi, au 25 avril.
L’équipe des FAR devrait accueillir aujourd’hui l’Olympique de Khouribga, le leader incontesté du championnat. Le Wydad devrait, quant à lui, faire un voyage à Laâyoune pour croiser le fer avec la formation de la Jeunesse Sportive du Massira. Et le Hassania d’Agadir devrait, pour sa part, se déplacer à Khémisset pour affronter l’équipe de l’Ittihad Zemmouri. 
Ce report devra «faciliter la tâche» des clubs des FAR, du Wydad et du Hassania, engagés, le week-end prochain, dans «un stade important et avancé» des compétitions africaines, souligne un communiqué rendu public hier par le GNFE.
La semaine dernière, le Wydad de Casablanca et le Hassania d’Agadir avaient demandé le report de leurs matches comptant pour la 24ème journée, mais la commission n’a pas donné suite favorable à leurs requêtes.
Les Soussis, qui revenaient vendredi dernier du Nigeria, ont dû disputer, dimanche 15 mars, un match face au Raja de Casablanca. Des clubs se plaignant d’un « surbookage », ce n’est pas nouveau. Déjà l’an dernier, le Raja de Casablanca, qui occupe actuellement le bas du tableau, battait sur tous les fronts : Ligue arabe des champions, Coupe de la Confédération africaine, Coupe du Trône et Championnat national. Les «Verts» avaient à l’époque attribué leur échec à un programme surchargé.  
Les trois clubs marocains, qui participent actuellement aux compétitions africaines, ne sont pas confrontés à la même pression, mais doivent toutefois entamer des matches décisifs.
Et c’est le Wydad de Casablanca qui aura la tâche la plus difficile. Battu (2-0) par le club ivoirien d’Asec Abidjan en match aller comptant pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions d’Afrique, le WAC devra faire le maximum pour rattraper ce retard. La formation militaire, vaincue elle aussi lord du match aller (1-0), devra venir à bout des Congolais de TP Mazembe si elle veut passer au prochain tour de la compétition.
De son côté, le Hassania d’Agadir, qui a également perdu en match aller (1-0), affrontera à domicile l’équipe nigériane de Dolphin, en match des huitièmes de finale retour de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). Des matches difficiles certes, mais jouables.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *