Les cyclistes marocains à l’épreuve

Les cyclistes marocains à l’épreuve

Ce vendredi 30 mai, la Fédération royale marocaine de cyclisme (FRMC), sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports, donnera le coup d’envoi du 21ème tour du Maroc de cyclisme.  Le départ sera donné à Casablanca (vers 9h), précisément à la préfecture Aïn Sebaâ Hay Mohammadi. Les fans du vélo à travers le Royaume seront ravis d’accueillir les cyclistes internationaux représentant une vingtaine de pays arabes, européens et africains. Les membres de la FRMC ont affirmé, lors d’une conférence de presse tenue vendredi à Casablanca, que 12 pays invités ont confirmé officiellement leur participation, dont l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne, la Pologne, la Belgique, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, la Lybie, l’Erythrée, l’Algérie et l’Afrique du Sud en plus du Maroc qui sera représenté par trois équipes. Cette année, le Tour du Maroc devra emprunter les routes de l’Oriental et du nord du pays. Une opportunité pour faire découvrir aux participants d’autres régions qui regorgent de richesses naturelles. Les 120 cyclistes (20 équipes de 6 coureurs chacune) attendus à cette édition vont parcourir quelque 1.475 km, soit 148 km en moyenne par jour. Le tour se déroulera sur dix étapes dont la plus longue est de 200 km. La moins longue, celle entre Oujda et Berkane, s’étale sur 65 km. Selon le directeur technique de la FRMC, Mustapha Nejjari, le Maroc qui s’adjuge le premier rang sur le plan africain sera représenté à cette épreuve par 12 cyclistes. Ceux-ci poursuivent jusqu’à ce jour, leurs préparatifs techniques et physiques, entamés depuis plus d’un mois, à l’institut Moulay Rachid de Salé. Quant au parcours du Tour, les cyclistes visiteront plusieurs villes comme Khouribga, Beni Mellal, Khénifra, Fès, Nador et Oujda.
Ensuite, ils remonteront via les montagnes du Rif vers Taza, Chaouen et Tanger pour redescendre vers Larache, Kénitra, Rabat et arriveront à Casablanca. Les professionnels de la discipline avancent que cette dernière étape de 100km est l’une des plus faciles de cette 21ème édition. Elle se caractérise par un itinéraire très plat et un vent généralement de dos.
L’arrivée sera jugée sur une grande avenue où les coureurs auront à effectuer dix tours d’un circuit long de près de 2 kilomètres pour boucler les 100 km de l’étape.
Par ailleurs, au terme de la course, la FRMC a réservé des prix importants aux vainqueurs, ainsi qu’aux coureurs marocains selon leur classement. L’année dernière, le Tour du Maroc avait pris fin avec la victoire du Sud-Africain Nicolas White. Inscrit au calendrier de l’Union cycliste Internationale (UCI), le Tour du Maroc est régi par les règlements de la FRMC et ceux de l’UCI, sous le contrôle d’un commissaire international. Ainsi et selon le règlement technique du Tour, un coureur engagé dans l’épreuve ne peut, quel que soit le motif de son abandon, disputer une autre épreuve pendant la durée de la course. Tout coureur abandonnant la course ne peut prendre place qu’à bord de la voiture balai utilisée à cet effet. Un coureur qui serait éliminé ou aurait abandonné, ne peut en aucun cas, ni continuer la course, ni même la suivre sauf dérogation spéciale des organisateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *