Les deux mondialistes qui assurent

Le Cameroun et le Sénégal, malgré leurs deux courtes victoires, ont rempli leurs missions en se qualifiant pour les quarts de finale de la CAN 2002. En accédant à ce stade, les deux mondialistes confirment, encore une fois, leurs grandes ambitions de remporter le sacre africain. Pour les autres représentants de l’Afrique au mondial 2002, le Nigeria, l’Afrique du Sud et la Tunisie, ils doivent attendre leurs troisièmes et dernières rencontres du premier tour pour atteindre les quarts de finale. Le Cameroun, tenant du titre, et le Sénégal, révélation de l’année, ont réussi leurs deux premières sorties sur le même score (1-0). Avec ces performances, les Lions Indomptables sont assurés de la première place du groupe C, et donc de rester à Sikasso pour leur quart de finale. Cela représente un grand avantage, dans une compétition où plusieurs éléments peuvent intervenir et influencer le cours des matchs (la chaleur, l’état des terrains, l’ennui des joueurs…).
Père pour la quatrième fois pendant la coupe d’Afrique des nations, Patrick Mboma, sociétaire du club italien de Parme, a été l’auteur des deux buts du Cameroun contre la république démocratique du Congo et la Côte d’Ivoire. Il est le co-meilleur buteur de la compétition, avec le Marocain d’Aberdeen Hicham Zerouali, auteur du seul doublé enregistré jusqu’à présent, samedi contre le Burkina Faso (2-1). « Nous allons continuer de monter en puissance», promet le capitaine des Lions Indomptables, Rigobert Song. Pour sa part, le Sénégal a réussi son entrée en surclassant l’Egypte par 1 à 0. Dans leur deuxième match, les coéquipiers de Hadji Diof ont peiné avant de battre pour la première fois de leur histoire le onze Zambien. À Bamako, les hommes du Français Bruno Metsu devaient surmonter un autre adversaire : la grande pression médiatique. Dans le groupe A et après avoir battu l’Algérie par 1à 0, le Nigeria a été surpris par une jeune équipe du Mali (0-0). Contre le pays-organisateur, les vice-champions d’Afrique ont été loin de leur niveau habituel, à l’image d’Augustine « Jay-Jay » Okocha, remplacé.
Dans le groupe B, l’Afrique du Sud, privée de son attaquant Shaun Bartlett blessé, reste sur deux matches nuls, 0-0 contre le Burkina Faso et le Ghana. Mercredi, les Bafana Bafana affronteront, dans un match décisif, les Lions de l’Atlas.
De tous les mondialistes, c’est la Tunisie qui a le plus déçu. Les coéquipiers de Zoubir Baya ont été tenus en échec par la Zambie (0-0), avant de s’incliner devant les Pharaons du Nil par 1 à 0.Cette piètre prestation de l’équipe tunisienne s’explique beaucoup plus par les conditions dans lesquelles se sont déroulés les préparatifs des hommes d’Henri Michel.
Le sélectionneur français a pris l’équipe en main, il y a moins de trois mois. Trois attaquants, dont Adel Selimi, qui a refusé de jouer la CAN, et Riad Jaziri blessé, n’ont pas fait le déplacement pour le Mali.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *