Les drogues se multiplient et ne se ressemblent pas

«Strawberry quick ». C’est le nom que porte une nouvelle drogue ressemblant à un bonbon en forme d’une fraise en cristaux durcis qui circule actuellement dans les écoles marocaines. Une source policière affirme à ALM que la police a entendu parler de cette drogue en précisant que «jusqu’à aujourd’hui, il n’y a pas de chose concrète. Autrement dit, nous n’avons pas mis la main ni sur ces bonbons ni sur les personnes qui les vendraient», précise la même source policière. Cependant, d’autres drogues circulent devant les portes des établissements scolaires surtout les collèges et les lycées. «En plus, les collégiens et les lycéens savent où les trouvent », précise la même source policière. En effet, deux sortes de drogues qui circulent le plus : les comprimés psychotropes et le «maâjoun» (un mélange pâteux préparé de la résine de chanvre et d’un nombre de substances aphrodisiaques et psychotropes).
Selon Mustapha Daouf, coordinateur de «Non, au Karkoubi», il existe différentes marques de comprimés psychotropes et de maâjoun. Parmi les comprimés psychotropes, cite-t-il, celui connu communément sous le nom de Boula Hamra (Rivotril). Il y a deux sortes de cette dernière: Deux points et  Khrichicha. Ce psychotrope est nommé communément «Deux points» parce qu’il porte deux points sur l’une de ses deux faces et son effet est moins faible que «Khrichicha». Il y a également Ibn Zaydoune (Hypnosedon) et Al-Âoud Labied (Artane). Ne coûtant qu’entre 5 et 10 dirhams, ces comprimés psychotropes, ainsi que le Valium sont actuellement les plus prisés par les élèves, apprend-on d’une source policière. La même source a  précisé que «Karkoubi» et «Optalidon» qui étaient les plus utilisés par les toxicomanes sont introuvables aujourd’hui au Maroc. Quand aux «maâjoun», le coordinateur de «Non, au Karkoubi» a précisé à ALM qu’il existe plusieurs marques selon l’efficacité.
On cite ainsi Chkilita (le petit chocolat), Kharchacha,  L’Katila (La meurtrière) et Scood. Cette dernière marque est la plus efficace puisque celui qui l’avale n’a que cinq à dix minutes pour perdre toute connaissance.  Et leur prix ne dépasse pas dix dirhams l’unité. C’est pourquoi les élèves ne trouvent pas de difficulté de
les avoir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *