Les échéphiles en fête à Rabat

Les échéphiles se sont donnés rendez-vous du 27 juin au 3 juillet à la salle des fêtes de Rabat pour le championnat international open d’échecs de la capitale. Organisée en marge du festival de Rabat, cette manifestation fait la fierté de la section échecs du FUS, club organisateur. Plusieurs pays ont déjà confirmé leur participation, notamment l’Espagne le Portugal, la France, la Hongrie et la Roumanie. Initiée sous l’égide de la Fédération royale marocaine des échecs (FRME) et l’homologation de la Fédération internationale de la discipline (FIDE), cette compétition sportive regroupera des grands maîtres internationaux (le titre supérieur attribué par la FIDE). Ainsi, le Marocain Hicham Hamdouchi sera de la fête. Lourd de ses douze titres de champion du Maroc, quatre titres de champion du monde arabe, trois sacres au championnat d’Afrique en plus de son titre de la première édition de l’Open de Rabat, il sera en rude compétition avec le Tunisien Slim Bouaziz, champion d’Afrique et du monde arabe plusieurs fois, le Hongrois Peter Szekely, et le Britannique, naturalisé français Tony Kosten. Ces maîtres concourront selon le système suisse informatisé en neuf rondes à la cadence connue sous l’appellation « Fisher » dû à l’Américain et ex-champion du monde (1972-1974) Boby Fisher.
Ce championnat international est également l’occasion de peaufiner la préparation de l’équipe nationale des jeunes qui participera au championnat arabe aux Emirats Arabes la semaine d’après. Aussi bénéficiera-t-elle d’un stage en parallèle de la compétition. Lors de cette manifestation, un hommage sera rendu à la grande personnalité échéphile nationale, Mustapha Bakkali, premier champion du Maroc indépendant en 1965, triple champion du Maroc, ex-président de la FRME de 1975 et 1986, joueur international depuis la fin des années 40 du siècle dernier, ainsi qu’au grand maître international Hicham Hamdouchi, premier Arabo-africain à franchir le club des cent meilleurs joueurs du monde. Le Tunisien Slim Bouaziz, premier arabo-africain à obtenir le titre de GMI et à sa revue spécialisée «16×16 » sera également honoré.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *