Les espoirs reposent sur Fatima Zahra El Allami

Les espoirs reposent sur Fatima Zahra El Allami

Les joueuses marocaines Habiba Ifrakh, Intissar Rassif, Fatiha Berjane et Lina Bennani ont été éliminées au tour qualificatif simple de la 11è édition du Grand Prix SAR la Princesse Lalla Meryem de tennis, dont le coup d’envoi a été donné samedi sur les courts du Royal club de Fès. Ifrakh, Rassif, Berjane et Bennani ont été évincées, respectivement, par l’Américaine Rolle Ahsha (2-6, 0-6), l’Espagnole Leticia Costas-Moreira (2-6, 1-6), la Péruvienne Bianca Botto (0-6, 1-6) et la Portugaise Maria Joao Koehler (1-6, 2-6). Les espoirs marocains reposent, désormais, sur Fatima Zahra El Allami et Nadia Lalami, bénéficiaires de wild-card grâce à leur brillant parcours tennistique, selon les organisateurs, et qui accèdent, ainsi, directement au tableau final de ce rendez-vous tennistique doté de 220.000 dollars.
Elles joueront à partir de ce lundi aux côtés de grands noms du tennis féminin, dont l’Espagnole Anabel Medina Garrigues, gagnante de l’édition de 2009, la jeune Russe Dinara Safina, la Française Alize Cornet, demi-finaliste à Fès en 2010, et l’Américaine Melanie Oudin, pressentie pour le top 10 du tennis mondial.
16 matches (simple) ont été programmés samedi pour le tour qualificatif de ce prestigieux événement sportif, considéré comme étant la première compétition féminine à l’échelon du continent africain et parmi les 60 plus importants tournois au monde. La précédente édition de ce tournoi a été remportée par la jeune Tchèque Iveta Benesova, qui avait battu en deux sets (6-4, 6-2) la Roumaine Simona Halep, victorieuse en 2008 de Roland-Garros juniors.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *