Les étoiles filantes du Calcio

Depuis trois ans, le Calcio, véritable miroir aux alouettes pour les vedettes du football mondial, voit son influence et son pouvoir d’attraction diminuer régulièrement, la venue de Rivaldo cette saison de Barcelone au Milan AC étant l’exception qui confirme cette tendance. Ainsi, au cours des trois dernières saisons, les clubs italiens ont perdu 15 points vis-à-vis des clubs espagnols au classement de l’indice cumulé de l’Union européenne de football (UEFA) basé sur les performances accomplies lors des cinq dernières années en Ligue des champions et en Coupe de l’UEFA.
Au classement des clubs, le Real Madrid caracole naturellement en tête avec 14 points d’avance sur le Bayern Munich et 22 sur Manchester United. Dans ce classement, où les clubs italiens trustaient les premières places à la fin de la saison 1998, on retrouve désormais 3 clubs espagnols dans les six premiers (Real, Barcelone, Valence) et six dans les 20 premiers contre 5 aux clubs du Calcio qui ne cessent de rétrograder à l’image du prestigieux Milan AC qui pointe désormais à la 23e place à 77 points du Real…
Désireux de retrouver un prestige sérieusement écorné, le club de Silvio Berlusconi a d’ailleurs cassé sa tirelire cette saison en faisant venir de Barcelone le Brésilien Rivaldo, en froid avec le nouvel entraîneur Louis Van Gaal, la tour de défense de l’équipe nationale Alessandro Nesta (Lazio), le Néerlandais Clarence Seedorf (Inter) et le buteur danois Jon Dahl Tomasson (Feyenoord). Mais, dans le même temps, la Juventus, championne en titre, restait très discrète, ne faisant finalement signer que Marco Di Vaio, et encore en grande partie en raison de la blessure du Français David Trezeguet.
La situation est encore plus délicate pour les deux clubs romains, la Roma et la Lazio, qui affichaient des dettes conséquentes après avoir dominé la Série A ces dernières saisons.
La Lazio surtout, qui n’avait pas réglé plusieurs de ses transferts à sensation, a dû se séparer de ses deux vedettes Nesta et aussi du buteur argentin Hernan Crespo, parti remplacer Ronaldo à l’Inter.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *