Les Européens en vedettes

Les Européens ont trusté les médailles d’or lors de la première journée des Jeux Olympiques de Salt Lake City et démontré que, même chez eux, les Américains n’auraient pas la partie facile. Et la journée de dimanche, avec cinq podiums au programme dont la descente, épreuve reine du ski alpin, ne s’annonce pas sous de meilleurs auspices pour les athlètes à la bannière étoilée. En ski de fond, l’Italienne Stefania Belmondo a donné le ton en s’appropriant la première médaille d’or sur 15 km, imitée peu après par l’Hispano-allemand Johann Muehlegg sur 30 km libre.
Ayant fait leur deuil des deux premières pépites, les Américains pouvaient croire en Shannon Bahrke en Freestyle (bosses) dames tout comme en Derek Parra en patinage de vitesse (5000 m) messieurs. Les deux ont dû se contenter d’une médaille d’argent. La première derrière la norvégienne Kari Traa, le second dans le sillage du Néerlandais Jochem Uytdehaage.
En descente, dimanche, le cow-boy daron Rahlves aimerait ouvrir le bal américain. Mais le grand favori demeure l’Autrichien Stephan Eberharter. La tâche semble encore plus ardue en combiné nordique où Todd Lodwick comme Bill Demong ont peu d’espoir d’arbitrer le duel entre le Finlandais Samppa Lajunen et l’Allemand Ronny Ackermann. Le saut à ski (k90) est une chasse gardée européenne que l’Allemand Sven Hannawald ou le Polonais Adam Malysz sauront préserver.
En patinage de vitesse (3000 m) dames, le public américain n’aura d’yeux que pour Jennifer Rodriguez mais les Allemandes Anni Freisinger et Claudia Peichstein lui semblent trop supérieures. Dans l’épreuve de Snowboard (half-pipe) enfin, la Française Doriane Vidal et l’Autrichienne Nicola Pederzolli sont favorites, mais l’Américaine Shannon Dunn-downing pourrait créer la première bonne surprise pour son pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *