Les Fennecs convoitent le second tour

Le stade de Sousse sera le théâtre de l’une des dernières rencontres du premier tour dans le Groupe C. Le match mettra aux prises la sélection algérienne et son homologue zimbabwéenne. L’Algérie, qui occupe la seconde place au classement dans le Groupe C, pourra même aspirer à se voir gratifier du ticket pour les quarts de finale en dépit d’une défaite.
En effet, cette éventualité n’est pas à écarter. Elle est toutefois conditionnée par une défaite de la sélection égyptienne face au Cameroun. Même un match nul blanc entre les Pharaons et les Lions indomptables n’est pas susceptible de barrer la route aux Fennecs. C’est dire la marge de manoeuvre dont disposent ces derniers.
Ceci étant, il suffirait aux Algériens de sortir avec un match nul contre le Zimbabwe pour s’épargner tous ces calculs d’épicier et se voir aux quarts de finale. Ce ne serait pas trop demandé à une équipe talentueuse, qui a fait montre de son savoir-faire depuis l’entame de la CAN-2004.
En revanche, les chances du Zimbabwe se sont tout bonnement évaporées et sa sélection joue là un match de formalité. Derniers au classement de ce groupe avec 0 point dans la musette, les Warriors, combatif mais malchanceux, auraient finalement fait le déplacement en Tunisie pour faire de la figuration. Leur première sortie contre les Pharaons d’Egypte s’était soldée par une défaite (2-1). La seconde, contre le Cameroun, est partie sur les traces de la première. Les Zimbabwéens iront jusqu’à marquer 3 buts, mais là encore, ce sont leurs adversaires qui auront le dernier mot, après avoir envoyé le gardien des Warriors à cinq reprises chercher le ballon au fond des filets.
De l’autre côté de la pelouse, c’est un autre son de cloche. Deux sorties, deux succès. C’est le bilan de l’excellente sélection algérienne qui a montré, lors de cette CAN tunisienne, un nouveau visage du football algérien. Combative et technicienne sur les bords, cette génération des Fennecs a réussi à redorer le blason du football algérien.
Il y a eu d’abord l’issue du match inaugural contre les redoutables Lions indomptables. On n’aurait pas misé gros sur la peau des Fennecs devant le n°1 du football africain. Le poids de l’expérience ne pouvait présager autre qu’une défaite pour les «Vert et Blanc».
Chose qui n’aura pas lieu puisque l’Algérie en sortira avec une « victoire » symbolique, après avoir tenu en échec (1-1) son adversaire dangereux.
La seconde sortie sera la continuité de la première, avec une réelle victoire cette fois-ci, sur la sélection égyptienne par 2 buts à 1. Une fois de plus, l’Algérie a mis à l’Egypte les bâtons dans les roues, comme par le passé où les deux sélections ont acquis le statut d’ennemi public numéro 1, l’une par rapport à l’autre.
Cette dernière sortie comptant pour le premier tour se déroulera certainement sur la même cadence. Il ne faut toutefois pas négliger les Warriors qui sont toujours de la partie et qui, on n’en doute point, ne manqueront pas de jouer aux troubles-fête lors de ce qui représente leur dernier match.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *