Les Français exclus de la Ligue des champions

Les Français exclus de la Ligue des champions

Lille n’a pas réussi à renverser la vapeur à Manchester United et a vu son parcours en Ligue des champions logiquement interrompu après sa défaite à Old Trafford 1-0, mercredi, alors que le dernier finaliste, Arsenal, et le Real Madrid ont été sortis dès les 8èmes de finale.
La tâche s’annonçait pratiquement insurmontable pour les Lillois, battus à l’aller à la suite d’un coup franc très controversé de Giggs en toute fin de rencontre (1-0). Nullement intimidés par l’ambiance d’Old Trafford, les Dogues ne se sont pas contentés de subir les assauts mancuniens, parvenant à de multiples reprises à porter le danger dans le camp adverse.
Mais ce but de la délivrance, capable de remettre les deux équipes à égalité sur l’ensemble des deux rencontres, n’est jamais arrivé. Et c’est le Suédois Larsson, pour sa dernière apparition avec les Red Devils à Old Trafford avant son retour au bercail à Helsingborg, qui a “crucifié“ les Lillois sur une magnifique tête en pleine lucarne (72e).
«Je pense qu’on a fait un match solide, a commenté Claude Puel, l’entraîneur lillois. Il y avait matière à pousser cette équipe dans ses retranchements. On n’a pas à rougir de notre prestation. On a su élever notre niveau de jeu. Notre place n’était pas usurpée dans cette compétition. Il nous tarde d’y revenir.»
Après la sortie de route prématurée de Lyon, mardi face à l’ AS Rome (0-0, 2-0), la France se retrouve sans représentant en quarts de finale pour la première fois depuis l’édition 2002-2003 de la C1.
Le Real Madrid, du haut de ses 9 titres de champion d’Europe, n’a pas réussi à préserver son maigre avantage (3-2) conquis au stade Santiago-Bernabeu, s’inclinant 2-1 dans l’antre du Bayern Munich.
Terrassés d’entrée, au bout de 10 secondes et 2/10è très exactement après le but le plus rapide de l’histoire de la compétition inscrit par Makaay, les Madrilènes ont ensuite perdu leurs dernières illusions sur une tête de Lucio (66è) ainsi que leur ultime occasion de remporter un trophée cette saison.
Le penalty transformé par Van Nistelrooy (83è) n’a rien changé à l’affaire et le Real va vraisemblablement boucler une quatrième saison consécutive sans trophée.
«Au total, nous avons fait deux cadeaux: le but de Makaay ce soir et celui de Van Bommel lors du match aller», a expliqué le technicien madrilène Fabio Capello, se bornant à ajouter que son «avenir dépend du président ( Ramon Calderon)».
Après le tenant du titre, le FC Barcelone, éliminé par Liverpool , la C1 se voit ainsi délestée de ses deux derniers finalistes.
Pour Arsenal , la fin de saison s’annonce également morose. Les Gunners, distancés en championnat (4e), éliminés de la Coupe d’Angleterre et battus en finale de la Coupe de la Ligue anglaise, pensaient être revenus à hauteur du PSV après l’ouverture du score d’Alex contre son camp (58e).
Mais le défenseur brésilien a lui-même remis les pendules à l’heure (83e), “crucifiant“ de la tête une formation privée au coup d’envoi de Henry, touché à une cuisse et à un pied. Le buteur français a bien effectué son entrée en seconde période (66è) sans pour autant parvenir à inverser le cours de l’histoire pour Arsenal (1-1).
Enfin, l’ AC Milan a eu chaud mais a arraché son billet en prolongation face au Celtic Glasgow, grâce à un but de Kaka (1-0), après avoir résisté à l’aller en Ecosse (0-0).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *