Les globe-trotters bourlinguent au Maroc

Comment des routards, itinérants par nature, peuvent-ils se fixer un port d’attache ? Cela paraît invraisemblable, mais c’est pourtant vrai. En effet, ce ne sont pas moins de 150 bourlingueurs qui se sont donnés rendez-vous à Rabat, pour la 15e rencontre des globe-trotters arabes. Organisée à l’initiative de la Fédération nationale du scoutisme marocain, en collaboration avec l’organisation arabe de scoutisme, sous le thème « Message de Paix », la manifestation se poursuivra jusqu’au 26 du mois courant. Outre la participation marocaine estimée à 27 «aventuriers», des routards issus de Jordanie, du Bahreïn, de Tunisie, d’Arabie Saoudite, de Palestine, du Qatar, du Koweït, d’Egypte et de Libye prennent part à cet événement migrateur, qui est caractérisé par l’organisation d’activités sportives et la tenue de trois ateliers sur la jeunesse, la santé reproductive et les maladies sexuellement transmissibles (MST). Une rencontre qui intervient à point nommé puisque, dédiée principalement aux jeunes, elle coïncide avec l’organisation, du 16 au 28 août à Casablanca, du deuxième congrès mondial de la jeunesse. Sportifs par définition, les globe-trotters ne se limitent pas à parcourir les contrées tout niaisement. Ils ont également l’opportunité de joindre l’utile à l’agréable, durant leurs périples, et accomplir ainsi des missions nobles, qui prouveraient que leur corps sain abrite également un esprit sain. Des missions qui consisteraient à propager messages et culture de paix. Dans ce contexte, la séance d’ouverture a été consacrée à la présentation des grands axes du 11e colloque arabe sur le « Message de la Paix ». Les grandes lignes s’articulent sur la question de la paix dans ses dimensions religieuse, sociale et économique, sur le rapport de la paix à la mondialisation, aux médias et aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, ainsi que sur le rôle des globe-trotters dans la diffusion de la culture de la paix. Par ailleurs, le Maroc avait déjà abrité en 1984 la 5e rencontre des globe-trotters arabes, qui avait connu la participation de 9 pays. Créée en 1954 et reconnu mondialement en 1961 lors du congrès du scoutisme mondial à Lisbone, la Fédération nationale du scoutisme marocain réunit l’organisation du scoutisme hassanien marocain, l’organisation marocaine des scouts et l’organisation du scout marocain.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *