Les grandes équipes haut la main

Les grandes équipes haut la main

La logique, parfois fâchée avec le football, a de nouveau été respectée dimanche dans une journée qui a vu la victoire des trois favoris du jour, Portugal, Pays-Bas et Mexique dans les trois matches au programme du Mondial. Le Portugal a certes réussi son entrée dans la Coupe du monde de football en dominant l’Angola (1-0) lors de la 1re journée du groupe D, dimanche à Cologne, mais une victoire qui laisse cependant une impression mitigée quant à la qualité de jeu des partenaires de Luis Figo. En compagnie du Mexique, les Portugais s’assurent néanmoins une confortable avance de trois points sur les deux autres équipes du groupe, l’Iran et l’ancienne colonie portugaise, l’Angola.
Le Portugal a gagné grâce à un but de Pedro Miguel Pauleta, qui affiche désormais un impressionnant total de 47 buts en 83 sélections, mais sans Deco, forfait. Son remplaçant Simao ne tardait cependant pas à se mettre en évidence, puisque dès la 13e seconde de jeu, il lançait Pauleta dans la profondeur, qui croisait trop son tir. Trois minutes plus tard, Figo prouvait à 33 ans qu’il n’était pas si usé que ne le disent les mauvaises langues. En une accélération, il laissait sur place l’Angolais Jamba, 29 ans, et centrait en retrait vers Pauleta pour l’ouverture du score (1-0, 4e). "Figo, Figo, Figo!", entonnait le public portugais. Ces cinq premières minutes catastrophiques de l’Angola en Coupe du monde laisseront des regrets aux supporteurs des "Palancas negras" (Antilopes noires) qui ont montré ensuite assez de qualités athlétiques et tactiques pour gêner leurs adversaires.
Dans ce même groupe D, le Mexique a justifié sa position de tête de série du Mondial en battant à Nuremberg nettement l’Iran (3-1), qui n’a pas tenu le rythme physiquement en deuxième période. A la 28e minute: Pardo, le tireur mexicain attitré, frappait un coup franc de la droite. Franco, l’attaquant de Villarreal, était à la réception de la tête et détournait dans les pieds de Bravo, qui battait de près le gardien iranien Mirzapour. L’Iran égalisait à la 36e minute par le défenseur Golmohammadi. A la 76e, Zinha profitait d’un mauvais placement des défenseurs iraniens pour lancer au but Bravo, qui signait ainsi un doublé (2-1).
A la 79e ensuite, lorsque le passeur devenait buteur: Zinha, après un une-deux avec Mendez, reprenait victorieusement de la tête le centre de son coéquipier pour battre un malheureux Mirzapour totalement abandonné par sa défense (3-1).
L’équipe des Pays-Bas (emmenée par un excellent Arjen Robben, buteur à la 18e minute, a étouffé et battu la Serbie-Monténégro (1-0) à Leipzig, s’adjugeant trois points déjà très importants au sein du groupeC. Comme l’Argentine la veille face à la Côte d’Ivoire (2-1) lors de la première rencontre de cette "poule de la mort", la sélection batave a livré un match efficace, à défaut d’être toujours emballant pour les 37.216 spectateurs du Zentralstadion.
Les hommes du sélectionneur Marco van Basten sont parvenus à troubler à plusieurs reprises la sérénité de la défense serbo-monténégrine (la meilleure des qualifications avec un seul but concédé) grâce à une belle maîtrise technique et des combinaisons parfois brillantes. En face, les "Plavis" (les Bleus) ne sont que rarement apparus en mesure de s’imposer et leur avenir en terre allemande paraît déjà bien compromis après une contre-performance tant dans les chiffres que dans la manière.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *