Les grands s’imposent sur des scores fleuve

Après avoir fait relâche à la 15e édition du championnat d’Afrique des nations qui a eu lieu à Casablanca, le championnat national de la division d’excellence renoue avec la onzième journée.
À l’issue de ce week-end, tous les grands se sont imposés avec des scores fleuve. Hormis le CODM, qui a connu quelques difficultés en deuxième période face au KACM, les autres clubs se sont bien comportés en venant à bout de leurs adversaires. À Casablanca, l’équipe de Derb Ghalef a reçu son hôte des FAR.
Dans un match à sens unique, les coéquipiers de Kossaï, comme à l’entraînement et sans trop forcer leur talent, ont simplement et purement balayé les militaires sur le score sans appel de 29 – 18.
La deuxième rencontre programmée à Casablanca fut celle qui a mis aux prises les deux Raja de Casablanca et d’Agadir. Les Vert et Blanc sont, ces derniers temps, sur la pente ascendante. Outre le manque de compétition, le retard forcé a eu pour conséquence une restructuration de l’équipe par son coach Mohamed Aïtouni.
Les coéquipiers de Hicham Razi ont dominé les Gadiris dans tous les compartiments de jeu. Le score de 27 – 16 en dit long sur la physionomie du match. À Fès, l’USF a reçu le WAC. Les Rouge et Blanc n’ont jamais traversé une situation semblable. Dès le coup d’envoi, aucune des deux formations n’a pu creuser l’écart du fait de l’acharnement des acteurs présents sur le parquet. Un véritable chassé-croisé à couper le souffle.
À quelques minutes de la fin du match, on ne pouvait dire laquelle des deux formations allaient l’emporter. Les phases de jeu qui suivent en apportent la preuve : l’arbitre siffle la fin du match sur le score nul et équitable qui satisfait à priori beaucoup plus les visiteurs 19 – 19.
À Meknès, le CODM s’est confronté au KACM. Ces derniers ont entamé la partie sans complexe aucun devant les ténors du championnat. À la fin de la partie, se voyant menacer, les hommes de Noureddine Bouhaddioui ont sorti leurs dernières cartouches. Ce qui a acculé les Marrakechis à commettre des fautes de marquage pour s’emparer des trois points de la victoire. Score final 21D 19.
À Rabat, la salle Ibn Yassine a abrité la rencontre qui a opposé le FUS à Ibafis Tanger. Les locaux n’ont trouvé aucune difficulté pour venir à bout d’une équipe tangéroise constituée en majorité par de jeunes talents sans expérience aucune pour plier face à la forte pression des Fussistes qui sont sortis vainqueurs sur le score de 29 – 15.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *