Les grands sortent par la petite porte

Décidément, rien ne va plus pour les grandes raquettes du tennis mondial. Après la sortie prématurée, mercredi, du Russe Yevgeny Kafelnikov (n.4) par l’Américain Alex Kim (6-3, 7-5, 6-3) et le Français Sébastien Grosjean (n.5) par l’Espagnol Francisco Clavet (6-4, 3-6, 6-0, 5-7, 6-4), les internationaux de tennis d’Australie se poursuivront sans leurs cinq premières têtes de série, après l’élimination de l’Australien Lleyton Hewitt (n.1) et du Brésilien Gustavo Kuerten (n.2) et le forfait de l’Américain Andre Agassi (n.3). Jamais depuis l’instauration du professionnalisme en 1968, les trois premières têtes de série du simple messieurs n’avaient quitté la compétition à ce stade-là. Autrement dit, après le premier tour d’un Grand Chelem.
L’ex-numéro un du tennis mondial et vainqueur du dernier US Open et du Masters a quitté la compétition, et avec lui tout l’espoir des Australiens qui part en fumée, après sa défaite face à l’Espagnol Alberto Martin, 23 ans et 39e du classement mondial (1-6, 6-1, 6-4, 7-6 (7/4). Pour sa part, Guga (n.2) avait été battu, lundi, par le Français Julien Boutter. L’Américain Agassi (n.3), tenant du titre, victime d’une blessure au poignet droit, était obligé de déclarer forfait. Il faut dire que Hewitt, le plus jeune numéro un mondial, était loin de son niveau habituel. Il semble que le Melbourne Park ne lui porte pas chance. Avec l’équipe nationale d’Australie, il a déjà raté, l’année dernière, la Coupe Davis face à la France sur le même court central. Le petit ami de la Belge Kim Clijsters n’a pas pu réaliser son rêve et par la même occasion devenir le deuxième Australien à remporter ce titre, après son compatriote Ken Rosewall en 1976. Le plus jeune qualifié au tableau final de l’Open d’Australie a laissé passer sa chance en ne convertissant que 6 des 19 balles de break qu’il s’est procurées. Dans le jeu décisif de la quatrième manche, alors qu’il menait 3-0 et avait l’opportunité d’égaliser à deux sets partout, il s’écroulait, victime de sa nervosité.
Durant les « ties-break » Hewitt a accusé Martin d’avoir appelé le soigneur pour des crampes, alors qu’il voulait casser le rythme de la partie.
Chose que l’Espagnol a niée. Avec l’élimination d’Hewitt, le forfait d’Agassi, l’Américain Pete Sampras (n.8), recordman des victoires dans les tournois du Grand Chelem avec 13 succès, a de fortes chances d’atteindre la finale. Son concurrent direct étant le Russe Marat Safin (n.9), son vainqueur lors de la finale de l’US Open en 2000. Toutes les autres principales têtes de séries sont encore en lice comme l’Allemand Tommy Haas (n.7), le Suisse Roger Federer (n.11), l’Américain Andy Roddick (n.13) et le Français Arnaud Clément (n.15).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *