Les judokas juniors à Ouagadougou

Les judokas juniors à Ouagadougou

Les tatamis africains sont en fête durant quatre jours. Quatre jours où le judo occupera les devants de la scène sportive du Continent Noir. En effet, pour sa troisième édition, le Championnat d’Afrique de judo a élu domicile au Burkina Faso. Entamé hier, ce championnat se déroule à Ouagadougou et se poursuivra jusqu’au dimanche 10 août. On dénombre plusieurs pays africains prenant part à cette édition, tels que l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte, le Sénégal… venus se confronter les uns aux autres et faire valoir leurs aptitudes sur le fameux tapis, au cours de cette compétition continentale. La sélection nationale est composée de sept athlètes, parmi lesquels figurent deux filles. Il leur incombera le rôle de défendre les couleurs nationales, durant la compétition qui les mettra aux prises à leurs adversaires durant le samedi 9 et dimanche 10 du mois courant. Nos ambassadeurs constituent, en fait, la crème du judo national junior. Leurs curriculums vitæ en attestent à plusieurs égards. Il s’agit de Mohamed Merbah (+ 100 kg), Zouher Zeroual (- 100 kg), Safouane Attaf (- 81 kg), Abdeslam Aït Ali (- 66 kg) et Anas Jannane (-60 kg). Le tableau féminin sera défendu par Ibtissam Zaoui (- 52 kg) et Fatima-Zahra Aït Ali (- 48 kg). Quant à l’issue de la compétition et les réalisations éventuelles de la sélection nationale, celles-ci ne laissent aucune place au doute chez les impliqués dans la discipline au Maroc. Ainsi, M. Benbadda, secrétaire général et directeur administratif au niveau de la Fédération royale marocaine de judo, estime que « la sélection nationale est composée d’athlètes très performants. Ils ont toutes leurs chances de s’imposer haut la main lors de ce Championnat d’Afrique. De plus, outre leurs capacités physiques et techniques, ils disposent d’atouts majeurs. Ils sont jeunes et conscients de la responsabilité qui pèse sur leurs épaules et ils ne manqueront pas de mener à bien leur mission». Les judokas marocains sont, en effet, des athlètes de haut niveau. Les compétitions qui se sont déroulées durant les récentes années ont illustré les capacités de la relève montante du judo national. Safouane Attaf et Ibtissam Zaoui sont ainsi des valeurs sûres du judo marocain. «Ces deux judokas se sont illustrés lors des récentes compétitions et ont fait preuve de beaucoup de savoir et de ténacité. Ils sont dotés d’une expérience solide et ils livreront de très beaux combats à Ouagadougou», avait indiqué M. Benbadda dans un entretien à «ALM». Champion en titre s’étant imposé lors de l’édition précédente à Abidjan, en raflant le métal précieux, Safouane Attaf garde toutes ses chances intactes. Sans omettre qu’il a à son actif un palmarès richement enjolivé de titres, aussi prestigieux les uns que les autres. En effet, s’étant adjugé le titre de champion du Maroc à plusieurs reprises, celui de champion arabe par deux fois, une fois champion d’Afrique junior, trois fois médaillé de bronze aux championnats d’Afrique des seniors, ainsi qu’une 5e place aux championnats du monde 2002 en Corée du Sud, notre ami démontre qu’il a plus d’une corde à son arc. Pour sa part, Ibtissam Zaoui est également une athlète hors pair, quoique la chance l’ait abandonné en 2002. C’était lors de la deuxième édition du Championnat d’Afrique juniors, lorsqu’une blessure inopportune entrava sa marche en haut du podium. «Je suppose que cette année, la chance ne lui jouera pas de mauvais tour et qu’elle puisse étaler de son talent, grâce auquel elle s’imposera inéluctablement», souligne M. Benbadda. Par ailleurs, la délégation marocaine est conduite par Ahmed Mejouad, l’entraîneur national Moussa Aqqa et l’arbitre international Mohamed Daby. À noter que Ahmed Mejouad est également arbitre international. Selon M. Benbadda, la présence d’un arbitre joue un rôle crucial, dans la mesure où il incite l’arbitrage à être plus alerte, donc plus juste, et établit ainsi une sorte d’équilibre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *