Les judokas marocains en ordre de bataille

La 7ème édition du championnat d’Afrique junior sera organisée au Caire en Egypte du 29 au 31 août. A ce tournoi de grande envergure, une douzaine de pays africains seront représentés. Parmi lesquels, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie, le Sénégal, l’Afrique du Sud, le pays organisateur et d’autres …
Les compétitions dureront trois jours, l’occasion pour nos judokas de se mesurer aux autres et de les affronter. Les judokas et les judokates qualifiés dans leurs catégories concourront dans ces compétitions individuelles.
Lors de la dernière édition en Afrique du Sud, le Maroc s’est classé troisième après la Tunisie et l’Algérie.
Lors de cette édition, le Maroc sera représenté par neuf judokas, dont quatre garçons et cinq filles.
«Nos jeunes judokas sont en concentration du 22 juillet, ils s’entraînent trois fois par jour. Les entraîneurs nationaux Idrissi Chourffi Abelwahed et Kahlaoui Khalid font un énorme travail, ils font en sorte de préparer leurs conditions physiques, d’améliorer davantage leurs techniques. Les judokas se mesurent aussi entre eux par le biais de combats d’entraînements. A travers la concentration, on essaie de les familiariser aux ambiances des compétitions, de leur donner plus de confiance en eux,  de les motiver et les pousser à s’améliorer», avance El Arabi El Jamali, directeur technique de l’équipe nationale.
Selon El Jamali, Yacine Moudatir participera au poids du –60 kg, Houssam Idrissi Ismaïli, aux –66 kg, Kabouz Fathi aux –73, El Mehdi Malki aux +100 kg.
Quant aux filles, Fatima Ezzahra El Hamdi participera à la catégorie des –48 Kg. Houda Kaanane aux –52 kg, Fatima Ezzohra Aït Ali aux –57, Aïda Aliaouaala aux –63 kg et Rania El Klali aux +78 kg.
«Nos judokas ne manquent pas d’expérience, certains ont déjà participé à ce championnat africain. Il faut aussi mentionner que certains sont des champions nationaux juniors et seniors. tels Fatima Ezzohra Aït Ali, championne junior et senior, El Mehdi Malki, champion junior et 2e senior, Moudatir 1er junior et 3e junior. Très peu de judokas n’ont pas assez d’expérience», souligne-t-il. Et d’ajouter : «Le plateau du championnat junior d’Afrique est de très haut niveau, les Marocains doivent disputer les premières places. C’est vrai que le Maroc s’est classé 3e lors de la dernière édition en Afrique du Sud,  mais notre objectif est de ramener le maximum de médailles et d’être sur le podium, nos judokas doivent défendre leurs chances jusqu’au bout», exhorte-t-il.
Selon lui, Aït Ali est une championne d’Afrique dans sa catégorie, Al Hamdi a décroché une médaille de bronze lors de l’édition précédente, elle a la mission d’améliorer ses résultats et se procurer les premières places du podium ; la seule médaille d’or a été remportée par Alaa Idrissi qui n’est plus junior ; Moudati a une entière responsabilité puisqu’il est censé conserver ce titre du Maroc. El Malki, détenteur de la médaille de bronze lors de l’édition précédente, doit améliorer son rendement et ramener au Maroc une autre médaille dans sa catégorie de +100 Kg.
Nos jeunes pratiquants de ce sport de combat arriveront-ils à décrocher de nombreuses médailles et se classer parmi les premiers au niveau africain ?
Une chose est sûre, c’est  qu’ils auront plus d’expérience et enrichiront leurs palmarès.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *