Les juniors en quête de nouveaux titres

Le directeur technique de l’équipe nationale d’athlétisme, Aziz Daouda, vient d’arrêter la liste définitive des athlètes qui prendront part aux prochains championnats du monde juniors, qui auront lieu du 13 au 18 juillet à Grosseto en Italie.
Pas de surprise, tous les athlètes qui se sont illustrés dernièrement, y compris ceux qui ont brillé lors du meeting de Rabat, seront de la partie. S’expliquant sur le retard mis pour établir la liste définitive des athlètes, Daouda a fait savoir que le choix des athlètes était difficile du fait qu’il fallait donner de la chance à tout le monde. Et c’est, finalement, Siham Hilali et Yassine Mandour, qui seront les chefs de file de la sélection marocaine.
Choix justifié puisque la jeune athlète marocaine n’est autre que la championne du monde du 3.000 m cadettes en 2003 à Sherbrook au Canada. Sa meilleure performance jusqu’à maintenant. Car auparavant, Hilali avait remporté plusieurs médailles de bronze, notamment lors des Championnats du monde de cross-country scolaire des cadets en République Tchèque en 2002 et de cross-country par équipes juniors à Lausanne en 2003, et sur 1.500 m au championnat d’Afrique juniors à Garoua, au Cameroun en 2003. Son dernier exploit : la médaille d’or du 1.500 m lors du meeting international de Rabat, qui s’est déroulé le 19 juin dernier. Mieux encore, elle avait signé la meilleure performance mondiale de l’année avec un chrono de 4min 20sec. Toujours côté féminin, et outre Siham Hilali, le Maroc sera représenté dans cette dixième édition par la jeune athlète Latifa Ezziraoui, championne d’Afrique juniors du triple saut (13,26m) et de saut en longueur (6,19m). Nouvel espoir dans une discipline considérée jusqu’alors comme le parent pauvre de l’athlétisme national. Vu ses derniers résultats, Ezziraoui reste l’une des sérieuses prétendantes à une place sur le podium.
Côté garçons, le Maroc fera le déplacement à Grosseto avec une délégation de neuf athlètes. Parmi eux : la nouvelle valeur sûre de l’athlétisme nationale, Yassine Mandour, 4ème du 3.000 m au championnat du monde cadets en 2001 à Debrecen, et 4ème également avec l’équipe nationale juniors lors du dernier championnat du monde de cross-country à Bruxelles. Outre Mandour, il y aura aussi Mohamed Moustaoui, auteur de la troisième meilleure performance mondiale de l’année (juniors) sur 1.500m lors du meeting international de Rabat (3min 37:71).
La sélection nationale est également composée d’Othmane Raqie (100/200m), Rabie Doukana (800m), Benacer Ouakir (800m), Mohamed Moustaoui (1.500/5.000m), Abdelâati Igueder, Mohamed Kallouch (5.000m), Saïd Tbibi (3.000m steeple), Saïd El Medouly (3.000m steeple). Chez les filles, on notera la participation de Fatima Hachlaf (800m), Btissam Guermoumen (3.000m steeple), Leïla Daoud (3.000m steeple), Sanae Achahbar (3.000m steeple). À rappeler que depuis le début de ces championnats, le Maroc a glané onze médailles, dont deux en or, grâce Adil El Kaouch et Yassine Bensghir, deux en argent et sept en bronze. Le premier l’a remporté dans l’épreuve du 1.500m en 1998 à Annecy et le second également sur 1.500 m en 2002 à Kingstone. Médaille qui, en plus de celle en argent de Meryem Alaoui Selsouli (5.000m), a permis à la sélection nationale de terminer à la 14ème place du classement général.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *