Les juniors ratent les mondiaux en Pologne

Les juniors ratent les mondiaux en Pologne

Contrairement aux éditions précédentes des mondiaux d’athlétisme juniors qui connaissaient une participation massive et des résultats fructueux des nationaux, cette année, à Bydgoszcz, en Pologne, la prestation des juniors nationaux était presque effacée. En effet, les 12èmes Championnats du monde d’athlétisme ont connu la participation de huit athlètes marocains en l’occurrence, Amine El Manaoui (800 m), Mohamed Seykouk et Taha Belkorchi (1500 m), Rachid Rochdi (5.000 m), Youssef Nacir (10.000 m), Abdelghani Aït Bahmad (3.000 steeple) et Mohcine Chaouri (perche). Côtés dames, le Maroc était représenté  par Khadija Afriat dans l’épreuve du 800m. Il convient de mentionner la non-participation de Mohcine Chaouri dans son épreuve. S’agissant des résultats, Mohamed Seykouk et Khadija Afriat se sont vu éliminés de leurs épreuves respectives, à savoir, les épreuves du 1.500 et du 800 m lors des premiers tours.  Par ailleurs, vendredi 11 juillet, lors de finale du 800 m, El Manaoui a terminé en septième position avec un chrono de 1 min 51 :43. La première place a été occupée par le Soudanais Abubaker Kaki qui a enregistré un chrono de 1 min 46 : 23 devançant le Kényan Geoffrey Kibet et le Sud-Africain André Olivier. Dans l’épreuve du 1.500 m, Taha Bel Korchi, a terminé, quant à lui en sixième position, avec un chrono de 3 min 49.16 sec. De son côté, Abdelghani Aït Bahmad a pu poinçonner son ticket  pour la finale du 3.000 m steeple, disputé dimanche 13 juillet. Outre Al Manaoui et Bel Korchi, ce sont les nationaux Rochdi, Nasir et Aït Bahmad qui ont eu droit aux épreuves finales. Toutefois, ils n’ont décroché aucune médaille. Ces 12èmes mondiaux d’athlétisme ont connu une nette domination des athlètes kényans, notamment dans les épreuves des fond et demi-fond. Le Kenyan Josphat Kipkoech a remporté la médaille d’or du 10.000m, lors de la deuxième journée disputée mercredi 9 juillet. Kipkoech s’est imposé en 27 min 30 sec et 85/100, devant son compatriote Titus Kipjumba Mbishei (27:31.65) et l’Ethiopien Ibrahim Jeilan (28:07.98).
 Youssef Nasir a terminé dans la sixième place avec un temps de 29:19.85. Aujourd’hui, il importe de rappeler que trois athlètes marocains ont été sacrés champions du monde juniors du 1500 m, lors des précédentes éditions, en l’occurrence Adil El Kaouch, Yassine Bensghir et Abdelati Iguidar respectivement à Annecy (France) en 1998, Kingston (Jamaïque) en 2002 et Grosseto (Italie) en 2004. Iguidar qui prendra part très prochainement aux jeux olympiques de Pékin (8 au 24 août) vient confirmer son talent et sa forte présence dans l’épreuve du 1.500 m. Il a en effet, pris la deuxième place du meeting Golden League de Rome, vendredi, derrière le Kényan Asbel Kiprop. Iguedar a couru la distance dans un temps de 3 min 31 sec 88 e, à 24 centièmes de Kiprop. La troisième place est revenue à l’Algérien Tarek Boukensa (3 :31.98). L’autre marocain Mohamed Moustaoui a occupé quant à lui la cinquième place en 3 min 32.06. En outre, Amine Laalou a remporté, l’épreuve du 800m de la réunion d’athlétisme de Rome, troisième étape de la Golden League. Laalou a parcouru la distance en 1mn 44.27, devançant le Sud-Africain Mbulaeni Mulaudzi (1:44.61) et le Bahreïni Youssef Saad Kamel (1:44.68). Ces deux bons résultats de Laâlou et Iguidar ont en effet, atterri en temps opportun. La participation des juniors nationaux à ces mondiaux a constitué une occasion pour eux d’acquérir plus d’expérience et surtout pour se préparer pour les prochaines échéances internationales. De ce fait, à croire les professionnels, décrocher une médaille n’était pas un objectif en soi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *