Les Kényans dominent la troisième édition

Les Kényans dominent la troisième édition

Dans la course masculine, le Kényan Sami Chamba, vainqueur de la 18è édition du Marathon de Marrakech, a entamé tôt son échappée pour faire cavalier seul jusqu’à la ligne d’arrivée, s’imposant sans encombre en 29 min 01 sec. Abdelkébir Mâachi, médaillé d’argent du semi-marathon des Jeux méditerranéens 2005, a pu suivre le rythme infernal imposé par Chamba, pour entrer deuxième en 29:53, devant le Rwandais Eric Dane (29:58).
Chamba a indiqué à la presse qu’il s’est bien préparé afin de s’assurer une place au podium, vu qu’il était conscient que la course serait très disputée, ajoutant qu’il a haussé le rythme dès le début afin de se débarrasser de ses concurrents et s’offrir une avance confortable.
Mâachi était un des concurrents les plus coriaces, a-t-il dit, et était plus proche de s’adjuger le titre, mais a dû céder sous la forte chaleur qu’a connue la ville d’Assa, formulant le souhait de pouvoir revenir l’année prochaine et défendre son titre.
Mâachi, lui, s’est dit surpris par le
parcours exceptionnel et par le haut niveau de la concurrence, qui s’explique par la participation de grands athlètes venus de pays pionniers dans cette discipline. Il s’est, également, montré satisfait de sa deuxième place dans une compétition de course sur route, qui ne constitue pas sa discipline de prédilection, vu qu’il est spécialisé en marathon et semi-marathon, ajoutant que sa performance est le fruit de la ferme volonté qui l’animait.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *