Les lions de l’atlas à l’épreuve du Zimbabwe

Le sélectionneur national de football M’hamed Fakher a assuré que l’équipe marocaine dispose de joueurs capables de ramener un bon résultat contre le Zimbabwe, qu’elle affrontera en mars prochain dans le cadre de sa deuxième sortie en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de football (groupe 12).
Intervenant lors d’un point de presse, mardi au Centre national de football à la Maâmora (près de Salé), où le onze national est en stage de préparation depuis dimanche dernier, Fakher a estimé que les éléments convoqués disposent des atouts nécessaires pour évoluer dans les conditions difficiles des compétitions africaines, même s’ils sont, dans leur majorité, habitués aux championnats européens.  Les seuls obstacles qui peuvent se présenter sont les blessures et les absences qui risquent de priver la sélection nationale de joueurs-clés à des moments cruciaux, a estimé le coach des Lions de l’Atlas, qui affronte le Gabon en match amical, aujourd’hui mercredi à partir de 19h30 au Complexe sportif Prince Moulay Abdallah à Rabat.
 Ce stage, destiné à peaufiner les automatismes de l’équipe et à consolider la cohésion du groupe, est marqué par l’absence pour blessure de plusieurs éléments, dont Marouane Chamakh (Bordeaux-France), Youssef Hadji (Stade Rennais-France), Abdelkrim Kissi (SC Heerenveen-Pays-Bas) et Yacine Abdessadki (RC Strasbourg-France). Moncef Zerka (As Nancy-France), même s’il fait partie du groupe actuellement en préparation à la Maâmora, pourrait lui aussi manquer le match contre le Gabon à moins de se rétablir à temps d’une blessure aux adducteurs. 
Néanmoins, le sélectionneur national ne se montre pas inquiet des répercutions probables de ces absences du fait que, selon lui, ces éléments ont assez d’expérience pour s’adapter facilement et rapidement au jeu du onze national.  Pour sa part, le sociétaire du club anglais de Norwich, Youssef Safri, a indiqué que le groupe est plus soudé qu’avant, grâce notamment au stage effectué dernièrement aux Pays-Bas, ajoutant que la priorité est de redonner confiance à l’équipe.  Selon lui, un grand intérêt a été accordé au compartiment défensif, après les défaillances relevées lors du match amical contre le club néerlandais d’Utrecht (perdu 3-2) en octobre dernier, notamment les buts encaissés sur des balles arrêtées.  A rappeler que dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2008, les Lions de l’Atlas ont battu le Malawi (2-0) lors du premier match en septembre dernier. Ils se déplaceront au Zimbabwe pour leur deuxième rencontre fin mars prochain.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *