Les Lions réclament une rallonge

Les Lions réclament une rallonge

Nos internationaux sont-ils sous-payés ? La question mérite d’être posée, surtout que les intéressés semblent ne pas être contents de leurs rémunérations. Les joueurs qui ont fait partie de l’équipe nationale de football lors du parcours qualificatif de la Coupe d’Afrique des Nations n’ont pas beaucoup apprécié la baisse de leur prime de qualification à ce rendez-vous continental. «Cette prime est fixée par la charte de la Fédération royale marocaine de football à 20.000 dirhams par joueur et par point glané en qualification», précise Abdellah Benhsaïn, président de la commission statuts et règlements au sein de la Fédération royale marocaine de football. Et d’ajouter : « C’est cette même charte qui définit les droits et obligations de chaque affilié à l’instance fédérale». La requête des joueurs internationaux a été formulée lors de leur concentration au centre Maâmora, précédant leurs deux rencontres amicales contre le Burkina Faso et le Mali, les joueurs se sont réunis avec le membre fédéral Abdellah Benhsaïn, pour discuter de leur rémunération. Ce dernier n’avait proposé que la prime de base fixée par l’instance fédérale. Proposition que la plupart des joueurs, notamment ceux qui faisaient déjà partie de l’aventure malienne ont jugée déplacée. Et pour cause, la sélection nationale n’avait glané que 11 points lors de son parcours de qualification à la CAN 2002, alors qu’elle a été l’auteur d’un sans-faute et récolté 16 points lors des qualifications du rendez-vous tunisien. Ils ont tout simplement demandé à percevoir la même prime d’il y a deux ans. Et c’est là le centre du problème. Si les joueurs de l’équipe nationale ont toujours perçu la somme de 20.000 dirhams pour leur parcours de qualification, lors de la dernière CAN, les éléments de l’équipe nationale, alors sous la houlette de l’entraîneur portugais Umberto Coelho, avaient perçu 25000 dirhams. Le bureau fédéral avait alors expliqué ce bonus de 5.000 dirhams comme un geste d’encouragement des effectifs en vue de les motiver pour les phases finales qui ont eu lieu au Mali. Et c’est ce qui a été discuté mercredi à l’occasion d’une réunion du bureau fédéral. «Les joueurs ont fait leurs suggestions. Mais il se trouve que le budget actuel dont dispose la fédération ne permet pas cette augmentation. C’est pour cela que lors de notre réunion de mercredi, nous avons jugé utile de répondre favorablement à la requête des joueurs», explique Abdellah Benhsaïn. Ce dernier a également tenu à préciser que lors de sa réunion au centre Maâmora, les joueurs de l’équipe nationale ont demandé de revoir à la hausse leurs allocations journalières, actuellement de l’ordre de 1000 dirhams, pour atteindre les 1500 dirhams. Sur ce point, je pense que nos internationaux vont certainement avoir gain de cause », précise le président de la commission statut et règlement. La réunion de mercredi a également été consacrée à la mise en place d’un programme de compétition pour les sélections nationales séniors et olympique et de leur budget. Concernant l’équipe de Baddou Zaki, le bureau fédéral a discuté des détails de la dernière concentration avant la Coupe d’Afrique, et qui aura lieu à Marbella. Quant à l’équipe de Mustapha Madih, ses deux prochaines rencontres en qualifications des Jeux Olympiques d’Athènes, prévues le 21 décembre en Angola et le 4 janvier au Mozambique ont été également discutées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *