Les Marocains avec panache

Depuis le début de ce championnat, l’équipe nationale joue en roue libre et met le feu toutes les fois qu’elle se produit sur la belle salle du complexe sportif Mohammed V. Cependant, mercredi soir on a assisté à un match comme on en a rarement vu entre une équipe qui n’a d’yeux que pour la qualification et une autre qui essaye avant tout de limiter la casse. Une fois de plus, le groupe de Bouhaddioui a pris un réel plaisir à jouer. Tout en montrant en ce moment un état d’esprit et une cohérence très bien sculptée par ce dernier. Le match contre l’Angola a drainé un public, encore jamais observé depuis le début de ce championnat.
Certes un acquis pour le moral de nos joueurs tels que Berajâa, Ismaïl, Ahouari, El Hadri et consorts qui n’ont pas évolué devant leur public depuis plus de 15 ans, mais la pression que ces derniers ont ressentie a aussi été de mise. Dès le coup d’envoi de cette rencontre, les nationaux ont été pris à froid par une équipe angolaise athlétique puisque ce n’est que vers la 7e minute de la partie, après avoir été menés à la marque par 2 à 0 que le Sept marocain a trouvé le chemin des filets pour imposer à leurs hôtes du jour un rythme infernal très bien bâti par des contres ponctués avec des permutations d’ailiers déroutantes.
Cette tactique a déboussolé les Angolais qui ont simplement et purement subi les foudres d’une équipe marocaine nettement supérieure sur tous les plans pour clôturer cette première manche sur le score de 16 à 7. À la reprise, les Angolais se sont montrés plus entreprenants. Objectif : réduire la marque. Mais les nationaux très bien emportés par un public enthousiaste n’ont pas voulu jouer avec le feu. Ils sont même passés à la vitesse supérieure et parvenus à creuser l’écart. Toute l’équipe est à féliciter avec mention particulière au keepsake marocain Boujnouni Benaïssa qui a fait un très grand match, digne des aspirations de tous les Marocains. La rencontre s’est clôturée sur le score sans appel de 31 à 17. « Nous avons atteint notre premier objectif. Celui de décrocher le billet de la coupe du monde 2003. cependant, notre second objectif sera encore plus important, c’est celui d’améliorer notre classement dans la hiérarchie africaine et pourquoi pas remporter ce cahin-caha surtout qu’on évolue à domicile et devant notre fantastique public » a déclaré le coach national, Noureddine Bouhaddioui. Cet exploit qualifie le Sept marocain aux phases finales de la coupe du monde qui auront lieu au Portugal au début de l’année 2003.
En attendant, une concurrence plus rude face aux algériens attend les Marocains pour leur prochain match. Il s’agit d’une équipe que le Maroc n’a pas affrontée depuis plus de dix ans. L’Algérie, la Tunisie et l’Egypte, qui se sont opposées respectivement aux Congo, Nigeria et Cameroun, n’ont trouvé aucune difficulté à venir à bout de leurs adversaires pour passer à l’épreuve des demi-finales. Ceci, pour mettre aux prises le Maroc et l’Algérie et la Tunisie à l’Egypte dans une lutte sans merci avec du handball de très bonne facture.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *