Les marocains dans la jungle africaine

Ce week-end, quatre représentants du football marocain se lanceront sur les pistes africaines. Quatre des clubs marocains les plus en vue, dont le champion en titre, son dauphin, le détenteur de la Coupe du Trône et l’actuel leader du GNF I, croiseront le fer ce week-end avec des équipes continentales qui ont brillé dans leurs championnats respectifs. Si pour le Hassania d’Agadir, champion du Maroc en titre, le tour préliminaire de la Ligue des champions a été une partie de plaisir avec un score fleuve de 7-0 contre les Mauritaniens de Sabkha, les seizièmes de finales seront autre chose.
Les poulains du coach Abdelhadi Skitioui défieront en effet une des équipes les plus coriaces d’Afrique, l’Etoile du Sahel tunisienne. « C’est une rencontre maghrébine qui revêt un caractère très spécial puisqu’il s’agit de la première confrontation maroco-tunisienne depuis la finale perdue de la CAN 2004», estime le cadre technique gadiri. Ce match des retrouvailles entre les football tunisien et celui marocain prend donc des allures de revanche pour l’équipe d’Agadir, qui en plus livrera la première manche hors de ses bases. Les Soussis, qui ont rallié Sousse où se déroulera la rencontre samedi prochain à 17h, auront en plus à gérer un autre problème, celui de l’indisponibilité de plusieurs titulaires, Kharbouch, Agja et Hsaïni pour ne citer que ceux-là. «C’est un véritable casse-tête technique. J’aurais à composer lors de cette rencontre avec plusieurs absences qui ne manqueront pas de laisser des trous béants dans les lignes de l’équipe. Mon objectif serait donc de trouver la combinaison idéale qui ne permettrait pas à ces absences d’influer sur le rendement du groupe », conclut le coach soussi.
Autre équipe marocaine engagée dans cette Champion’s League est le Raja de Casablanca qui n’a pas non plus été gâté par le sort. En seizièmes de finales, les Vert et Blanc croiseront le fer avec les Sénégalais de Jeanne d’Arc. Rencontre qui aura lieu samedi après-midi au complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat, le complexe Mohammed V étant fermé pour permettre à sa pelouse de se reposer en perspective de la rencontre Maroc-Argentine comptant pour la promotion de la candidature nationale pour le mondial 2010. Un changement qui ne dérange guère l’entraîneur rajaoui, Alfredo Casimiro. Ce dernier connaissant déjà l’enceinte r’batie pour y avoir joué contre les FAR en coupe des vainqueurs de coupes, alors qu’il était coach d’une équipe gabonaise. Si les Rajaouis abordent cette rencontre-aller avec confiance, il en est de même pour leurs adversaires sénégalais. «Ce sont deux équipes qui se connaissent. Nous les respectons, mais nous ne les craignons pas», a affirmé le président de la Jeanne d’Arc, formation championne du Sénégal, dans un entretien publié dernièrement par le journal sénégalais «Sud Quotidien». «Je crois que nous les avons sortis une fois et nous avons envie de recommencer. Nous ferons tout pour ramener un résultat positif lors de notre déplacement à Casablanca», a-t-il assuré.
Les Casablancais auront également à suivre le déplacement du Wydad de Casablanca au Burkina Faso pour le compte du premier tour de la coupe de la CAF dans sa nouvelle version. Les Rouge et Blanc y affronteront ce week-end l’Etoile filante de Ouagadougou, Les poulains de Decastel n’ont qu’un seul objectif en tête : ramener un résultat positif en attendant le match retour dans une quinzaine de jours à Rabat très certainement. Dans cette compétition relookée, le WAC sera accompagné par l’actuel leader du championnat de première division, les FAR en l’occurrence. Le contingent de M’hamed Fakhir, recevra dimanche après-midi au même complexe Moulay Abdellah l’Olympique du Niger.
Conscients des aléas des déplacements en Afrique, les Militaires, qui seront au complet, auront à se mettre à l’abri de toute surprise possible en match-retour. Ils n’auront donc pas d’autre choix que de trancher la rencontre de dimanche en leur faveur sur le plus grand score. Pour ce faire, ils auront le soutien de leur public qui n’hésitera pas à remplir les gradins pour encourager son équipe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *