Les Marocains de Tunisie

Cinq footballeurs marocains évoluent dans le championnat tunisien pour la saison 2003-2004. Le chiffre paraît infime si l’on sait que 24 clubs évoluent dans les deux divisions du championnat national de Tunisie (A et B). Chacun d’entre eux a droit à trois joueurs étrangers dans son effectif. De tous ces joueurs marocains, un seul joueur uniquement évolue en première division. Il s’agit de Redouane Berkaoui, l’ancien de la RSS qui joue actuellement pour le club de Biya. Le contingent marocain en Tunisie est également composé d’Aziz Aït Abbi (Amal Jerba), Mustapha Baklli (Jandouba), Ahmed Mido (Espérance Jerjis) et Saïd Bazouz (Etoile Haql Ouadi). Vu de loin, on penserait que les joueurs marocains n’ont pas vraiment la côte en Tunisie. Or ce n’est pas vrai. «Le joueur marocain est très demandé dans le championnat tunisien. De nombreux clubs sont prêts à payer pour faire venir de jeunes talents marocains», estime Mounir Atya, intermédiaire et manager tunisien.
«Mais quand ces clubs lancent la procédure de recrutement, ils rencontrent de très grands problèmes chez les présidents de clubs marocains dont la plupart refusent de céder le footballeur en question», ajoute-t-il. «Ces derniers sous-estiment le championnat de Tunisie de football et préfèrent vendre leurs joueurs à des clubs européens ou du Golfe arabe. Ils oublient que le championnat tunisien est professionnel et pourrait être un tremplin pour n’importe quel bon joueur pour d’autres cieux. Ils ne prennent pas également en considération le profit matériel pour un joueur qui toucherait 10.000 dirhams en évoluant chez un club de deuxième division tunisien.
Quelle équipe du GNF II pourrait lui assurer un aussi grand salaire ? », conclut-il. Le premier joueur marocain à avoir choisi cette destination maghrébine est Rachid Hariri, ancien joueur du Raja de Casablanca, qui a évolué au sein du Club Sportif de Hammam-Lif durant la saison 1984-1985. D’autres footballeurs nationaux l’ont suivi, notamment l’ancien international du Raja de Beni-Mellal, Badraoui (Espérance de Tunis), l’ex phosphatier Larbi Hababi (L’Etoile du Sahel) et l’ancien international Abdeljalil Hadda plus célèbre sous le nom de Camacho qui a joué pour le Club Africain durant deux années.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *