Les matchs barrages dérrangent les amateurs

Les matchs barrages dérrangent les amateurs

C’est la semaine prochaine que le Groupement national de Football amateur entamera ses négociations avec le Groupement national de Football Elite à propos de la restructuration du football amateur pour la saison 2005-2006. À l’ordre du jour : annuler des matchs barrages et établir un certain équilibre au niveau des groupes. Contacté par «Aujourd’hui Le Maroc», Mohamed Bensghir, deuxième vice-président de la Fédération royale marocaine de Football, a fait savoir que ce projet vise à mettre en place un groupe structuré. Pour les représentants du GNFA, il s’agit, à travers l’annulation des matchs barrages, doléance longtemps revendiquée, de mettre toutes les équipes sur le même pied d’égalité. « Vous avez une équipe première du championnat avec plus de 30 matchs et qui est appelée en fin de saison à disputer le match barrage pour accéder à la seconde division. C’est injuste. C’est pourquoi nous envisageons de supprimer les matchs barrages», a déclaré ce dernier.
Pour le deuxième point, et qui est en rapport avec le nombre des groupes dans le championnat, la nouvelle copie consiste à réduire ce nombre à même d’établir un certain équilibre. «Rien qu’entre la première et la deuxième division, on compte aujourd’hui 12 groupes. C’est trop. Cela pose beaucoup de problèmes », confie ce dernier. Plus encore, le nombre des clubs varie selon les groupes. Il y en a certains qui comptent 13, d’autres 8. De huit groupes, le projet proposé par le GNFA prévoit de ramener ce nombre à six. Entre temps, le GNFA entamera une campagne de sensibilisation visant à informer les clubs sur ce nouveau projet. «Nous allons bientôt informer les clubs sur ce mouvement de restructuration », a tenu à souligner Bensghir.
L’objectif, selon ce dernier, consiste à mettre en place un groupe plus structuré. Si jamais cette recommandation, faite lors de la dernière assemblée générale du Groupe national de Football amateur, n’est pas adoptée, elle sera soumise au bureau fédéral qui devra trancher lors de ses prochaines réunions. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Bensghir. À rappeler que le projet de restructuration et de relance du football national, annoncé en grande pompe au mois de mai dernier, soit quelques jours après la désignation par la FIFA du pays organisateur de la Coupe du Monde 2010, s’est fait dans la précipitation, Maroc 2010 oblige. Depuis, les responsables de la Fédération royale marocaine de Football multiplient les réunions, mais préfèrent éviter les projecteurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *