Les «matildas» pourraient avoir subi des pressions pour montrer leurs seins

Une des membres de l’encadrement de l’équipe féminine d’Australie de football en course aux jeux olympiques de Sydney en 2000 a contesté mardi une plainte déposée devant le parlement australien, selon laquelle les joueuses auraient été forcées de s’afficher dénudées avant les Jeux Olympiques.
Onze des 22 joueuses de l’équipe d’Australie, surnommées «les matildas», avaient reçu 5400 dollars (plus de 5550 euros) pour s’afficher dans une publicité vêtues seulement de strings couleur chair, peu avant les Jeux Olympiques de Sydney. La porte-parole du parti travailliste (opposition) en charge des sports, Kate Lundy, avait demandé lundi au parlement fédéral qu’une enquête de police soit diligentée à propos d’agissements frauduleux dans le football féminin australien, indiquant notamment que les Matildas avaient été dupées ou avaient subi des pressions pour tourner cette publicité. Néanmoins, l’ancienne vice-présidente de l’AWSA, Maria Berry, a nié que les Matildas aient été dupées ou forcées d’apparaître nues dans la publicité incriminée. Toutes les joueuses étaient d’accord, selon elle. Kate Lundy de son côté a également affirmé que des centaines de milliers de dollars normalement dévolus à la fédération australienne de football féminin (AWSA) avaient disparu.
Ces affirmations interviennent dans un contexte assez trouble, puisque le gouvernement australien avait demandé plus tôt dans le mois l’ouverture d’une enquête sur tous les aspects du football en Australie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *