Les nouveaux s’imposent

L’on s’attendait à ce que le championnat de cette année ne ressemble à aucun autre. Grâce à leurs performances respectives, le Chabab de Mohammedia et le KAC de Kénitra nous l’ont confirmé, montrant d’office le poids qu’ils risquent de représenter dans les journées à venir.
Le Chabab a émergé parmi le trio vainqueur de la journée, infligeant au Kawkab de Marrakech le premier revers de la saison (1-0). Un succès que les Chababistes doivent en grande partie à leur attaquant El Arrafi qui a marqué l’unique but de la rencontre à la 69e minute.
Décisif. Les Kénitris d’Abdelkader Youmir, incapable de faire le déplacement à Tanger avec ses protégés pour des raisons de santé, ont arraché un précieux point au stade Marchane où ils ont tenu en échec (0-0) les Tangérois de l’Ittihad, qui avaient empêché leur accession à la première division lors de la saison 2000/2001. Une belle revanche et un hommage à l’entraîneur.
On s’y attendait également. Le Moghreb de Fès nous avait bien affiché ses ambitions, avant même le début du championnat. C’était en battant l’Olympique de Khouribga sur son terrain en demi-finale de la coupe du Trône. Continuant sur la même lignée, les Fassis n’ont pas raté l’occasion d’accueillir au stade Hassan II l’ittihad de Khémisset dans l’un des deux matches en ouverture du championnat. Les Fassis ne se sont pas contentés de vaincre les Zemmouris par 2 buts à zéro, mais ils ont aussi fait sensation grâce à l’international Camacho sur penalty, le premier du nouveau championnat à la 84e minute, avant que son coéquipier, El Hairech, n’aggrave le score dans l’ultime minute de la partie. Ayant marqué la différence au niveau du jeu et en marque, Lamrabet ayant inscrit un but d’un superbe plongeant de la tête, le FUS de Rabat, qui recevait le Wydad de Casablanca lors du second match avancé, n’a pas su conserver son avantage.
Croyant toujours à leurs moyens, les Casablancais, bien que maladroits, ont su résister jusqu’à la toute dernière minute de jeu, pour arracher in extremis l’égalisation à la 90e minute sur une réalisation de Boujemâa Kassab, dans un moment où les Fussistes ont été réduits à dix après l’expulsion de Redouane El Ouardi pour brutalité, dans le dernier quart d’heure. La troisième et dernière victoire de la journée a été réalisée par le CODM de Meknès à domicile (1-0) face à l’olympique de Khouribga. Les Meknassis ont également su patienter jusqu’à la 89e minute pour s’imposer in extremis, Jaâfari ayant trouvé la brèche à une minute du sifflet final. Outre FUS-WAC (1-1) et IRT-KAC (0-0), six autres équipes n’ont pas pu se départager. Dans le match ayant opposé à Settat la Renaissance et la Jeunesse Massira, les locaux, qui étaient menés 1-0 dès la 59e minute sur un penalty de Hliouat en faveur de la JSM, ont réussi à revenir à la marque à la 77e minute grâce à Ameddah. Le nul blanc a été également enregistré au stade Inbiaât où le champion sortant, le Hassania d’Agadir, recevait le Tihad sportif, et au complexe Mohammed V à Casablanca entre le Raja et les FAR. Huit buts seulement ont été inscrits lors de cette journée d’ouverture, alors que les arbitres ont distribué neuf cartons rouges, soit une moyenne de plus d’une expulsion par match.
Des nuls qui en disent long sur l’état de préparation d’une formation et qui découragent un public, avec lequel les clubs ont rompu depuis belle lurette, à se rendre aux stades. Créer du spectacle, c’est attirer les foules, faire des rentrées. C’est peut-être là où il faut chercher à trouver une solution aux maux de notre championnat, en attendant sa professionnalisation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *