Les Pharaons champions d’Afrique

Le Burkina Faso réussit bien aux Egyptiens. Après la Coupe d’Afrique des Nations remportée par la sélection égyptienne « A » en 2000, la sélection des juniors s’est illustrée cette année en remportant le Championnat d’Afrique des Nations des moins de 20 ans, organisé du 04 au 18 janvier. Ces deux compétitions ont été organisées sur le sol burkinabé.
En 2000, le sacre avait pour nom Mahmoud El Gouhari qui a mené ses poulains vers le titre. Trois années plus tard, c’est un autre technicien égyptien, Hassan Chehata, qui a signé l’exploit avec de jeunes footballeurs voués à un brillant avenir. Ces derniers se sont imposés samedi soir face aux Eléphanteaux de Côte d’Ivoire 4-3 après prolongations.
Egypte – Côte d’Ivoire. La belle affiche finale a tenu toutes ses promesses. 3-3 était le score après 45 minutes de jeu uniquement. D’entrée de jeu, les Egyptiens, très offensifs, réussissent à ouvrir la marque par Ibrahim Emad sur un centre au deuxième poteau du gardien Daniel Yéboah. Le ton est donné. La réaction ivoirienne ne se fait pas attendre. Romaric N’Dri Koffi égalise à la septième minute d’un maître-tir sur coup franc qui se loge dans le coin droit du but du gardien de but égyptien Ahmed Ekramy. C’est à l’image de ces sept premières minutes de jeu que la rencontre se joue. Le ballon ne s’arrête même pas, d’un carré à l’autre. Une première mi-temps très difficile pour les défenses et gardiens de but qui ont souffert le martyre pour ne pas encaisser de nouveaux buts. Des efforts qui n’ont pas beaucoup abouti puisque le festival des buts ne fait que commencer. Le jeu, très animé avec de beaux mouvements collectifs de part et d’autre, est très ouvert.
La Côte d’Ivoire est la première à trouver la faille. A la 23ème minute de jeu, Romaric N’Dri Koffi joue un coup-franc renvoyé par le poteau. Bien placé, Yaya Touré est là pour le mettre dans les filets d’Ahmed Ekramy. Les Egyptiens vont réagir une minute plus tard sur un raid dangereux d’Ibrahim Emad fauché en pleine surface de réparation. Le penalty est transformé par Ahmed Fahti à la 29ème. Abdel Hosni reprend ensuite victorieusement une balle en retrait pour signer le troisième but égyptien à la 33ème minute.
Les Ivoiriens vont chercher l’égalisation à la suite d’un beau relais ponctué par André Saki à la 45ème minute.
A la reprise, la prudence était de mise. Après cette première période de « folie », aucune des deux équipes n’a cherché à se montrer trop entreprenante. Durant toutes les 45 minutes, la meilleure occasion est égyptienne. Emad échouant s’est trouvé seul devant Yéboah à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire.
Les prolongations vont être fatales aux Ivoiriens qui se laissent surprendre à la 94ème minute par Ibrahim Emad qui gagne cette fois son duel faxe à Yéboah. L’attaquant égyptien marque à titre personnel son cinquième but de la compétition et termine en tête des buteurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *