Les Rouges sortent les Verts

Dimanche au complexe sportif Mohammed V, le derby historique Raja-WAC a tenu toutes ses promesses. Cela fait des années que l’on n’a pas assisté à un tel derby.
Dans une ambiance chaude, très chaude, avec plus de 80 000 spectateurs, le Wydad s’est débarrassé de son poursuivant direct le Raja pour rester collé au leader le Hassania d’Agadir. Pour le 92e derby de l’histoire des deux équipes, la victoire est revenue aux Rouge et Blanc qui n’ont fait qu’une bouchée des champions en titre en s’imposant par 2 à 0. Une victoire qui vaut son pesant d’or puisqu’elle vient renforcer les chances des hommes de Fakhreddine Rajhi dans la course vers un titre qui leur échappe depuis neuf ans.
Depuis l’époque des Daoudi, Naybet, Benabicha et autres. Si Benchrifa, grâce à ses deux boulets de canon sur penaltys, continue de confirmer son statut de défenseur buteur, son coéquipier, Rabii Lafoui, a été incontestablement l’homme du match. Inspiré par la présence sur les tribunes d’honneur du sprinter américain et champion du monde, Michael Johnson, l’attaquant wydadi a donné du fil à retordre à la très lourde défense rajaouie.
Un Rabii intenable et qui a été spécialement suivi, tout comme son coéquipier Badr Kadouri, par deux superviseurs dépêchées par le club belge du Standard de Liège, où évolue l’ex-gardien de but du WAC, Fouhami. L’international marocain n’était pas le seul à suivre ce face-à-face casablancais. Bassir et Naybet aussi.
En s’inclinant face au WAC, les Verts ont non seulement raté la saison, mais ont laissé passer l’occasion de prendre leur revanche et laver l’affront des trois défaites consécutives enregistrées en 2001. Désormais, la saison est terminée pour les protégés de Walter Meuuws qui devront se concentrer sur les prochains matchs de la Ligue des Champions d’Afrique. Seul le WAC est considéré comme un sérieux concurrent du Hassania d’Agadir.
Vainqueurs de l’Ittihad de Tanger, les hommes de M’hamed Fakhir n’ont pas raté leur coup pour signer leur 18e victoire de la saison et continuer, seuls, en tête du classement avec deux longueurs d’avance sur leur dauphin.
En bas du tableau, la bonne opération de la vingt septième journée a été du côté du Kawkab de Marrakech qui a réussi à venir à bout du Raja de Béni Mellal, une équipe déjà en D2 et qui ne joue plus que pour l’honneur. En s’offrant les Mellalis, les Marrackchis ont cédé, provisoirement, l’avant dernière place au Stade Marocain défait à Lâayoune, face à la Jeunesse Sportive Massira. Deux équipes, qui même si elles luttent pour le maintien chez l’élite, ont gratifié le public du stade Laghdaf d’un bon football à l’image des cinq buts inscrits, dont trois au profit des locaux qui gagnent un rang dans le classement général. Après sa défaite, la semaine dernière, face au Wydad de Casablanca, le FUS de Rabat a encore une fois laissé filer des points à domicile en concédant un nouveau nul face, cette fois-ci, au CODM de Meknès. Le deuxième derby Rbati, qui opposera dimanche prochain, le S.M au FUS, s’annonce donc décisif. L’autre équipe de la capitale, les FAR, s’est ressaisie après sa défaite à domicile, le week-end dernier, face au champion en titre.
Les militaires ont réussi à ramener les trois points de la victoire de Khémisset devant l’Itihad local (0-2), en attendant leur prochain match choc contre le leader. Les deux autres rencontres de la vingt septième journée (TSC-MAS et OCK-RSS) se sont soldées sur deux nuls identiques d’un but partout.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *