Les Springboks en quête de revanche

Les Springboks en quête de revanche

Sud-Africains et Anglais ont beaucoup de points en commun. Tous deux traînent une longue histoire, qui plus est prestigieuse, en matière de rugby. Leur rencontre, prévue samedi prochain, recèle en enjeux, aussi bien historiques que sportifs, de quoi l’envelopper d’animosité. En effet, le match aura le mérite de désigner le vainqueur dans cette poule et, ainsi, éviter de se retrouver face au premier de la poule D, les redoutables All-Blacks. Enjolivé de la raclée historique infligée par les Anglais aux Sud-Africains lors de leur dernière rencontre, le match de ce samedi prend une dimension autre. Pour mémoire, le dernier face à face des deux équipes avait eu lieu à Twickenham, en novembre 2002. La rencontre s’était soldée par un score de 53 à 3. Une humiliation qui, en près d’un siècle d’histoire des Springboks, n’avait jamais atteint une telle proportion. Escortée des défaites contre la France et l’Ecosse, cette véritable raclée a fait toucher le fond aux Sud-africains. Depuis, des changements ont été opérés au sein des troupes. Notamment le jeu violent caractérisant les Sud-africains, qui soulignent l’avoir passé aux oubliettes. Cependant, cette défaite écrasante ne semble en rien entamer, ni le moral ni les chances des hommes de Rudolf Straeuli. En effet, le sélectionneur de l’Afrique du Sud a estimé que la correction reçue l’année dernière ne présageait en rien du sort de la prochaine rencontre. En d’autres termes, ceci indique que ses poulains gardent toutes leurs chances intactes. Ainsi, les uns seront aussi bien animés par la revanche que par l’enjeu de la rencontre. De l’autre côté, on visera certainement l’enjeu, mais également la confirmation de la tannée qui figure désormais dans les annales du ballon ovale. L’équipe qui sortira victorieuse de cette confrontation, samedi prochain, trouvera fort probablement sur sa route le Pays de Galles puis la France. Quant au vaincu, celui-ci devra certainement affronter la Nouvelle-Zélande et l’Australie. Côté anglais, la formation qui affrontera l’Afrique du Sud ne devrait subir aucun changement. L’équipe annoncée est la même que celle qui a écrasé la Géorgie dimanche dernier. Le demi de mêlée Matt Dawson, blessé à la jambe contre les Géorgiens, a été déclaré bon pour le service. Idem pour ses coéquipiers Richard Hill Mike Tindall, respectivement troisième ligne aile et trois-quart centre, qui souffraient eux de menues blessures et qui s’en sont rapidement remis. Ces derniers sont également partants contre les Springboks, dans cette rencontre qui se disputera, on n’en doute point, à couteaux tirés. La seule modification opérée concerne le banc de touche, qui fera l’objet d’un petit remaniement. Ainsi, Mark Regan cède la place au talonneur Dorian West, Martin Corry remplacera le deuxième ligne Danny Grewcock. Aussi, Andy Gomarsall prendra la place du demi de mêlée, Kyran Bracken, qui souffrait de problèmes de dos. Le compte à rebours a été entamé. Chaque camp est en train d’aiguiser ses armes pour mieux défendre ses couleurs. Du bon spectacle en perspective, certes, pourvu qu’il soit délesté de la violence qui avait marqué la dernière rencontre de ces deux adversaires de taille.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *