Les tifosi de Milan interdits de match contre le Genoa

Le préfet de Gênes a décidé mercredi d’interdire aux groupes de tifosi de l’AC Milan l’accès au stade dimanche de la rencontre de la 1re journée de championnat face au Genoa, qui constitue «un match à haut  risque», a indiqué à la presse Giuseppe Romano.
Le comité pour l’ordre et la sécurité publique, réuni par le préfet, a  décidé d’interdire au club milanais de vendre les 2.080 places qui lui avaient  été réservées dans le stade de Gênes pour ses supporteurs, ont rapporté les  médias italiens.
«Il y a eu beaucoup de signaux inquiétants et de messages délirants, et pas  seulement ceux écrits sur les murs. Je suis certain que tous, de façon responsable, partageront cette décision», a déclaré Giuseppe Romano, parlant d’«un match à haut risque».
Plusieurs inscriptions récentes, relevées aux alentours du stade  Luigi-Ferraris, appelleraient notamment à des actes de vengeance pour la mort  d’un tifoso du Genoa, poignardé en janvier 1995 dans des affrontements précédant un match contre l’AC Milan, indiquent plusieurs quotidiens de la  Péninsule. «Etre contraints de prendre une telle décision douze ans après représente une défaite pour nous. Mais entre deux maux, nous avons dû choisir le moindre», a ajouté le préfet.
S’il ne pourra donc pas se procurer un billet auprès de son club, chaque tifoso du Milan pourra cependant acheter un seul billet, nominatif, auprès du  club gênois.
Le Genoa, promu en Serie A cette saison, n’avait plus fréquenté l’élite depuis 1995.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *