L’Ethiopie, candidat à la CAN 2008

La fédération éthiopienne de football (EFF) a officiellement présenté, mercredi, à la confédération africaine de football (CAF) sa candidature pour organiser en 2008 la coupe d’Afrique des nations de football.
Fin mars 2001, l’Ethiopie, qui avait accueilli la 12e édition de la CAN des moins de 20 ans, avait manifesté son intérêt d’abriter cet événement, le plus prestigieux du continent africain.
Le pays avait fait part, au cours d’un entretien à Addis Abeba entre le président de la CAF Issa Hayatou et l’ancien président éthiopien Negasso Gidada, de son intention de se porter candidat à l’organisation de la coupe d’Afrique des nations en 2008. Hayatou avait indiqué que la candidature éthiopienne serait ultérieurement communiquée par la voie appropriée.
Les footballeurs éthiopiens restent sur deux succès en 2001 : les Walyas d’Ethiopie ont remporté fin décembre la cecafa (Afrique de l’Est et du Centre) alors que les espoirs s’étaient qualifiés pour la première fois de l’histoire du pays pour les mondiaux juniors en Argentine (juin-juillet 2001).
En appelant au soutien de tous « les amateurs de sports » en Ethiopie, la fédération éthiopienne souligne également avoir demandé aux différentes régions d’Ethiopie de consentir des efforts pour l’amélioration de l’état de leurs terrains de football respectifs. L’Ethiopie a remporté la coupe d’Afrique des nations à une seule reprise, c’était en 1962. Le pays est beaucoup plus connu par l’athlétisme que par d’autres disciplines sportives.
Avec des noms, comme Haile Gebreselassie, l’Ethiopie s’est façonné la réputation d’un pays où l’on joue contre le chrono. L’Ethiopien a pulvérisé plusieurs records du monde, dont notamment celui du 5 000 m. Dominateur, pendant plusieurs années, surtout face aux Kenyans, Gebreselassie a glané presque tous les titres (deux fois champion du monde, deux fois champion olympique, sans oublier ses exploits en Golden League ), avant de se retirer du demi-fond pour se consacrer au marathon.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *