Leverkusen et le Barça dans le dernier carré

Match à rebondissement ! C’est celui qui a mis aux prises, mardi soir, Bayer Leverkusen à Liverpool.
Invités surprise des quarts de finale de la Ligue des Champions, après avoir éliminé les Italiens de la Juventus de Turin, les hommes de Klaus Toppmoeller, ce héros de la saison, dont le stade avait brandi le portrait avant le coup d’envoi, ont réussi à décrocher leur billet pour les demi-finales en venant à bout de l’équipe des Reds (4-2). Défaits au match aller par 1 à 0, les Allemands ont vite entamé la partie pour remonter le retard accusé à Liverpool.
Il a fallu un quart d’heure aux actuels leaders de la Bundesliga pour ouvrir le score sur un missile du milieu de terrain défensif, Michaël Ballack (16e). La réaction des Reds ne s’est faite pas attendre. Sur corner, le Portugais des diables rouges, Abel Xavier, a égalisé d’une tête et ce avant la pause.
De retour des vestiaires, le ballon d’or, Michael Owen, a manqué d’alourdir l’addition à deux reprises (49e et 55e). Menants 2 à 1, puis 3 à 1, les Allemands ont failli être éliminés par un but de l’attaquant finlandais Jari Litmanen (79e).
Les toutes dernières minutes ont été fatales pour les hommes de Gérard Houllier. Le Brésilien Lucio d’une frappe entre les jambes du gardien Dudek a fait exploser le stade (84e). Leverkusen est en demi-finale.
Pour la première fois depuis 1978 et le mythique Borussia Moenchengladbach, Liverpool s’incline devant une équipe allemande. Dans l’autre quart de finale du jour et sous les yeux de l’ex-président du comité international olympique, Juan Antonio Samaranch, le Barça a rejoint, difficilement, le dernier carré puisque les Grecs étaient les premiers à ouvrir les débats en début de rencontre par Konstantinou (8e). Suspendu au match aller, Luis Enrique a réussi son premier doublé en Ligue des Champions, avant que l’Argentin Saviola, sur une superbe ouverture de Xavi, n’aggrave le score, faisant vibrer les 100 000 spectateurs du stade Nou Camp. Seul point noir du match : le gardien de Barcelone, Roberto Bonano, qui s’est blessé après un choc avec l’attaquant nigérian de Panathinaïkos, Emmanuel Olisabede. Sorti sur une civière, le gardien argentin a perdu connaissance, mais a retrouvé ses esprits quelques instants plus tard. Coupé à la lèvre, il devrait rester en observation à l’hôpital. Coïncidence ou destin : les deux buteurs, Saviola et Luis Enrique, n’avaient pas joué lors du match aller. En se qualifiant pour le dernier carré, les Catalans pourraient retrouver en demi-finale le Real Madrid.
Une demi-finale 100% espagnole, à condition que le club meringue remonte son but de retard contre le Bayern. Quant aux Allemands du Bayer Leverkusen, ils joueront très probablement contre Manchester United, qui disputera en toute tranquillité, à Old Traford, le dernier quart de finale, mercredi, après avoir s’être imposé 2 à 0 à la Corogne contre la révélation de la saison, le Deportivo.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *