Liga : Le Barça s’en sort bien à Getafe

Liga : Le Barça s’en sort bien à Getafe

Le FC Séville (1er) est tombé sur plus fort à Saragosse (1-2), le Real Madrid (3ème) a été inconsistant à La Corogne (0-2) et le FC Barcelone (2e avec un match en moins) a souffert pour ramener un point de Getafe 1-1, le week-end lors de la 17ème journée du Championnat d’Espagne.Sur tous les terrains, une minute de silence a été observée pour les deux Equatoriens tués dans l’attentat de l’ETA à l’aéroport de Madrid le 30 décembre. Dans le dernier match de la soirée, Valence a signé un quatrième succès consécutif sur la pelouse de son voisin Villarreal 1-0. Le Real Madrid, qui restait sur une humiliation à domicile en 2006 (0-3) contre le promu Huelva), n’a jamais paru concerné par son match, en dehors d’une frappe d’Emerson sur la transversale en fin de première période.
Ni Beckham, entré dès la 13e minute à la place de Guti blessé, ni Ronaldo, qui a fait son apparition juste avant l’heure de jeu à la place d’un Gago peu à l’aise, n’ont pu aider le Real à inquiéter le gardien du Deportivo, dont la dernière victoire remontait au 21 octobre.
Cannavaro a eu toutes les peines du monde à contenir le remuant Arizmendi, à l’origine du but de Cristian (56). L’international espagnol Capdevila avait ouvert la marque sur coup franc (10). Le Barça, sans ses milieux Ronaldinho et Deco, suspendus, et toujours sans Eto’o et Messi, convalescents, n’a pas montré grand-chose à Getafe et ne pouvait pas envisager mieux que le point du nul. L’équipe de Frank Rijkaard s’est même retrouvée menée au score après une énorme erreur de son défenseur mexicain Rafael Marquez, pourtant irréprochable depuis le début de la saison. L’ancien joueur de Monaco a complètement manqué une passe en retrait pour son gardien Victor Valdes, un cadeau dont a profité David Güiza (54). Le Barça a toutefois sauvé la face grâce à un coup franc direct de Xavi (70), qui a su faire oublier les absences de Ronaldinho et Deco dans cet exercice. Samedi, le FC Séville, moins rayonnant qu’en 2006, est aussi tombé sur une séduisante équipe de Saragosse. Les Sévillans avaient remporté leurs trois derniers matches en Liga.
L’Uruguayen Carlos Diogo (14), prêté par le Real Madrid, et Diego Milito (51), auteur de son 12e but de la saison, ont mis fin à cette belle série. Les Andalous ont eu beau pousser après le but du "break", ils n’ont pu que réduire la marque, par le Brésilien Luis Fabiano, à 20 minutes de la fin. Saragosse, qui avait perdu ses deux derniers matches à domicile, confirme qu’il sera un sérieux candidat pour les places en Ligue des champions. Le match, plaisant et animé, a été entaché par une bagarre dans les arrêts de jeu entre Carlos Diogo et Luis Fabiano.
L’autre club de Séville, le Betis, entraîné par le Français Luis Fernandez, a remporté un succès capital face au Celta Vigo (1-0). Diego Camacho et le Français Olivier Kapo, tous deux buteurs avec Levante contre Santander (2-0), ont offert un répit à leur entraîneur Juan Ramon Lopez Caro que Jacques Santini pourrait très vite remplacer, selon la radio Cadena Ser.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *