Liga : le FC Séville en tête

Liga : le FC Séville en tête

Le FC Séville s’est emparé de la première place du Championnat d’Espagne de football en battant Osasuna Pampelune dimanche (2-0), lors de la 9ème journée, avec un but du Franco-malien Frédéric Kanouté, co-meilleur buteur de la Liga.
Le club sévillan, dont le président a récemment dit qu’il était prématuré de viser le titre, possède un point d’avance sur le FC Barcelone (2e), auteur d’un nul (1-1) samedi à La Corogne.
Le Real Madrid a manqué l’occasion de revenir à la hauteur du Barça (20 pts) en s’inclinant à Santiago-Bernabeu, comme la saison dernière (2-3), face au Celta Vigo (1-2), redoutable en contre. Il s’agit de la première défaite à domicile pour les hommes de Fabio Capello cette saison. Ronaldo, titulaire pour la première fois de la saison, n’a pas démérité, cadrant deux frappes dangereuses. Il a été remplacé à 25 minutes de la fin par l’Anglais David Beckham. Séville s’est imposé et Kanouté a marqué son 8e but de la saison en transformant avec assurance un penalty (50e) après une faute sur le Brésilien Renato, bousculé par Corrales et Flano. Il continue de partager la première place du classement des buteurs avec l’Argentin Diego Milito, buteur et vainqueur avec Saragosse (3e) contre Getafe (3-1). Séville a largement dominé la rencontre, s’appuyant sur la vivacité d’Adriano, auteur du 2e but (88e) sur un service de Kanouté-, et la puissance du Franco-malien et de l’autre attaquant, le jeune Espagnol Kepa. Le FC Barcelone a obtenu le point du nul à La Corogne sans Xavi, Gudjohnsen (blessé) et Puyol, rentré à Barcelone après la mort accidentelle de son père vendredi. Le club catalan a éprouvé beaucoup de difficultés pour s’approcher du but de Dudu Aouate, malgré les inspirations d’Andrés Iniesta. Le gardien israélien du "Depor" a dû néanmoins s’incliner à la 40e minute sur un penalty du Brésilien Ronaldinho, après une faute sur l’Argentin Saviola, pris en "sandwich" par deux défenseurs. Le match tombait ensuite dans l’ennui jusqu’à la 72e minute et une percée du milieu du Depor, Verdu, dans la surface de réparation de Valdes. L’arbitre indiquait le point de penalty pour une faute d’Edmilson. Valdes empêchait la transformation d’Estoyanoff, mais devait s’incliner devant Juan Rodriguez, plus prompt que les défenseurs "blaugrana". Après cette égalisation, le match s’emballait et se durcissait: dix cartons jaunes au total, 4 pour le Depor et 6 pour le Barça. «Il faut féliciter les joueurs, même si nous n’avons pas gagné, déclarait l’entraîneur Frank Rijkaard. L’équipe a répondu avec caractère », après le nul en Ligue des champions contre Chelsea (2-2), vécu comme une défaite. Villarreal, mené deux fois au score sur sa pelouse par le Betis Séville (0-1, puis 1-2), s’est finalement imposé 3-2, avec notamment un but du défenseur français Pascal Cygan (56e).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *