Ligue 1 : l’Olympique de Lyon se réveille

Ligue 1 : l’Olympique de Lyon se réveille

Lyon a repris sa marche en avant contre Lorient 1-0 et le Paris SG a mis fin à sans victoire en Ligue 1 contre Monaco 4-2, mais la meilleure affaire de la 24e journée reste à l’actif de Lens qui a consolidé sa deuxième place en battant Sochaux dimanche (3-1).
Mauvaises affaires en revanche pour Marseille, trop peu réaliste et contré par Bordeaux (0-1), Troyes, séché à Nice (3-0) dans un match crucial pour le maintien et surtout pour Nantes, estourbi à la Beaujoire par Valenciennes (2-5), et qui plonge à l’avant-dernière place, doublé par l’OGCN. Sans succès en L1 en 2007, Lyon a enfin retrouvé la clef de la victoire – et Fred le chemin du but – mais pas encore son jeu puissant et implacable de la première moitié de saison. Que d’hésitations devant Lorient !
Caçapa fébrile, Juninho délaissant un coup franc à 25 m, Coupet sans doute fautif sur Ziani mais l’arbitre n’a pas sifflé de penalty…
L’entraîneur Gérard Houllier a néanmoins juré qu’il avait « senti que l’âme de l’équipe était revenue ».
Lyon n’était pourtant pas bien fringuant contre les Merlus. Mais les actions OL Groupe peuvent repartir à la hausse : Lille (3e), sonné à Toulouse (1-0) par un cruel but contre son camp de Tafforeau (90+2), est à 15 points. Le Lille-Lyon de vendredi servira aux deux clubs à préparer leur 8e de finale de Ligue des champions. Il n’est plus cet improbable match pour le titre auquel les amateurs de suspense pouvaient encore s’accrocher. Seul Lens, maître de son sujet contre Sochaux, garde l’OL en point de mire, mais à 11 points. Lens a nettement battu Sochaux 3 à 1, avec deux passes décisives de sa recrue Olivier Monterrubio, et s’installe confortablement à la deuxième place de la Ligue 1, avec maintenant 4 points d’avance sur Lille.
Marseille, à six points de Lens, a été incapable de concrétiser sa domination par la faute de la maladresse de Djibril Cissé qui a envoyé trop de frappes dans les nuages. Douchés par une pluie incessante, les Olympiens ont poursuivi leur longue série noire: il n’ont plus gagné en Gironde depuis la saison 1977-78…
Bordeaux s’est, de justesse, ré-accroché au train des prétendants à une place en C1. Un but de Faubert (75), sur une coupable absence de la défense de l’OM, a arrêté l’hémorragie pour Bordeaux, qui n’avait plus gagné en championnat à domicile depuis fin décembre, et restait sur trois défaites d’affilée entre L1 et Coupe de France.
Les Girondins remontent à la 7e place, à un point seulement de leur vaincu du soir, un OM (4e) qui confirme sa panne du moment (un point en trois matches) et pourra nourrir bien des regrets.
Le Paris SG s’est lui bel et bien réveillé contre Monaco (4-2) pour signer sa première victoire en L1 depuis le 28 octobre (1-0 contre Rennes) et s’est donné un peu d’air au classement.Surtout, le PSG a soigné ses plaies dans tous les compartiments du jeu: le festival offensif va rassurer les attaquants, Gallardo a joué le rôle espéré en organisant le jeu au milieu -et en marquant lui-même-, et l’arrêt de Landreau sur un penalty de Piquionne va forger un mental à sa défense.
L’entraîneur parisien Paul Le Guen était satisfait que ses joueurs aient «su trouver des ressources grâce à (leurs) efforts et à un petit peu plus de réussite que d’habitude». Nantes, en revanche… Cinq buts encaissés (quatre du seul Savidan), deux blessés (Pierre et Signorino), un exclu (Payet) et une avant-dernière place, voilà ce que les Canaris ont récolté contre Valenciennes (2-5), un concurrent pour le maintien. «Il va falloir travailler, bosser, et non pas faire ce qu’on a fait ce soir», a lâché Frédéric Da Rocha, un des derniers gardiens de l’esprit du club, vu en larmes sur le banc avant d’entrer sur le terrain. Steve Savidan, de Valenciennes, a signé le premier quadruplé de la saison et s’assoit seul, et avec une confortable avance, dans le fauteuil de meilleur buteur (13 au total). Étonnant pour un homme qui découvre la L1 à 28 ans après avoir été joueur en National… et même éboueur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *