Ligue 1 : Lyon se détache

Lyon, sérieusement bousculé à Sochaux, a tout de même trouvé le moyen de ramener une précieuse victoire 1-0 pour creuser l’écart en tête de la Ligue 1 de football lors d’une 8e journée pauvre en buts (8) qui a vu Lille remonter à la 3e place après son succès face à Nice 1-0.
Le scénario est connu d’avance mais l’OL semble prendre un malin plaisir à le rééditer chaque semaine. Malmené sous une pluie tenace et sur une pelouse gorgée d’eau qui a nivelé les valeurs, les quintuples champions de France ont pourtant douché les illusions sochaliennes et signé leur sixième succès d’affilée à moins d’un quart d’heure du coup de sifflet final sur un but de Sylvain Wiltord (78e), son deuxième de la saison. L’absence dans le onze de départ de titulaires tels Abidal, Tiago et Fred, ménagés quatre jours après la belle performance réalisée à Bucarest en Ligue des champions face au Steaua (3-0), n’a donc eu aucune incidence sur le rendement des Lyonnais.
Toujours invaincu, toutes compétitions confondues, Lyon est désormais nanti de six longueurs d’avance sur son dauphin, Marseille, opposé dimanche à Toulouse au stade Vélodrome. Idéal avant d’aborder la coupure de deux semaines consacrée aux rencontres internationales. «C’était un match très difficile par rapport aux conditions climatiques, a déclaré le milieu de terrain lyonnais Sidney Govou. En première période, le terrain était vraiment difficile à jouer car nous avons un jeu fait de passes courtes. Ce n’était donc pas évident, mais nous avons réussi à marquer ce but qui a fait la différence». Tout comme Lyon, qui enchaîne les compétitions avec un égal bonheur, Lille a confirmé sa résistance héroïque face au grand AC Milan (0-0), mardi en C1, même si l’adversaire du soir, la lanterne rouge niçoise, battue 1-0, n’avait pas tout à fait le même pedigree. Les Dogues rejoignent leurs voisins lensois, en déplacement dimanche à Nancy, à la 3e place. «Nous savions que ce match serait difficile en raison du manque de fraîcheur physique, a réagi Claude Puel, l’entraîneur lillois. Dans la difficulté, nous avons serré les dents, et nous sommes passés par la petite porte. Ce sont ces matches-là qui sont les plus beaux. Il fallait user Nice, utiliser les petites éclaircies. Nous avons montré nos qualités de cœur».
Bordeaux, l’autre représentant français en Ligue des champions, ne s’est, en revanche, pas remis de son revers contre le PSV Eindhoven (0-1) et s’est incliné à Valenciennes 2 à 0. «On sortait d’un match de Coupe d’Europe qui a laissé des traces, plusieurs joueurs ont fini difficilement, s’est justifié Ricardo, le technicien girondin. Maintenant, on a deux semaines pour bien travailler et réussir pas seulement une bonne mi-temps comme ce soir, mais deux bonnes mi-temps. Je reste très confiant dans cette équipe».
Après trois défaites de rang, Monaco est enfin sorti de sa léthargie et de la zone de relégation avec son succès à domicile contre Le Mans 2-1. Une victoire arrachée aux forceps dans les derniers instants de la partie grâce à Menez (82e). Sedan n’a, lui, pas laissé échapper l’occasion d’ouvrir son compteur et l’a emporté pour la première fois de la saison contre Rennes 1-0. Les Ardennais remontent à la 15e place et laissent les Bretons à leur triste sort de relégables.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *